En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...

Extrême droite: Ayrault lance la dissolution de Troisième Voie et d'autres groupuscules

Mis à jour le
Serge Ayoub, leader du groupuscule Troisième Voie
 

Jean-Marc Ayrault a annoncé mardi à l'Assemblée nationale qu'il lançait une procédure pouvant aboutir à la dissolution du groupe d'extrême droite Troisième Voie et d'autres « groupements » de cette mouvance, près d'une semaine après la rixe qui a coûté la vie à Clément Méric.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

95 opinions
  • CM732
    CM732     

    Les véritables responsables de la mort de Clément sont ces groupuscules d'extrême gauche qui appellent leurs militants à des actions violentes. Que leurs responsables soient jugés pour non assistance à personnes en danger...

  • ufcstpierre
    ufcstpierre     

    A QUAND LA DISSOLUTION DE LA LDJ QUI N ARRETE PAS LES MENACE EN TOU GENRE

  • ils nous prennent vraiment pour des
    ils nous prennent vraiment pour des     

    jme marre, c'est ça la france au francais ?!
    un bon leader avec une belle tronche de vrai Français HAHAHAHAHAH !!!!!!!!!!!!!!!!
    maintenant il va pouvoir toucher les assedics si sa carte de séjour est en regle,et hop un de plus

  • au delà des apparences
    au delà des apparences     

    ya 25ans il cassait de l'arabe sur les champs elysées ,les skins et lui dont il etait l'acolyte ne bougeait pas tant qu'ils n'etaient pas a 5 contre 1 mais c'etait un bon petit soldat ,normal fallait au moins ça pour occulter son pédigré

  • antifauxderche
    antifauxderche     

    LA DOUBLE PEINE C'EST VALABLE AUSSI POUR AYOUB
    MAINTENENT QU'IL EST DISSOUT ON VA LUI OFFRIR UN ALLEZ SIMPLE EN CHARTER COMME ON L'A FAIT POUR LES ROMS !!

  • barbo
    barbo     

    Décidément, les temps changent… mais nos « élites », elles, ne changent guère ! L’af­faire Méric est symptomatique de ce double point de vue.
    Que le système politico-médiatique ne change guère a été particulièrement évident dans cette affaire. Un système aux abois se saisit d’un tragique fait divers pour monter une nouvelle manipulation et détourner l’attention de ses échecs ou justifier par avance une nouvelle limitation des libertés publiques. Comme naguère à Carpentras, ou jadis, lors de l’incendie du Reichstag.
    L’affaire Méric repose, comme les précédentes manipulations, sur un mensonge. Certes, le fait lui-même est bien réel – et bien tragiquement réel. Mais tout le système interprétatif qu’en donnent, comme un seul homme, les politiciens et les journalistes est intégralement faux.

    En l’occurrence, il ne s’agit pas d’un malheureux étudiant tombé par hasard sur une bande de skinheads qui l’auraient délibérément tué.

    Il s’agit d’un militant d’extrême gauche, appartenant à une bande violente. On ne sait pas encore qui a cherché la bagarre, mais le seul fait qu’on ne le sache pas encore me laisse à penser qu’il s’agirait plutôt des redskins que des skinheads…

    Par ailleurs, rien ne permet de penser qu’il y ait eu homicide volontaire. Naturellement, la mort d’un homme est toujours une tragédie, mais on ne peut mettre sur le même plan un accident et l’assassinat politique dont certains ont osé parler.

    Et, puis, il y a quelque chose d’horripilant à toujours soupçonner « l’extrême droite » de violence et toujours absoudre par avance l’extrême gauche. Dans cette affaire, selon toute vraisemblance, il s’agissait de deux bandes également violentes et je ne vois pas comment on pourrait voir d’un côté des « gentils » et de l’autre des « méchants », selon le schéma manichéen à l’eau de rose de nos chers médias.

    C’est d’autant plus agaçant que même la stricte symétrie ne serait pas conforme à la vérité.

    Car, du côté gauche, vous trouvez beaucoup d’associations, syndicats et partis soutenant les prétendus « antifascistes », tandis que, du côté « droit », aucun parti, à ma connaissance, ne soutient les « skinheads ». Les accusations de collusion du Front national ne reposent sur rien de concret. Et, plus grotesques encore, les accusations de Pierre Bergé laissant entendre que ce drame serait lié à la « Manif pour tous » relèvent de la diffamation pure et simple.
    Au demeurant, je ne mets le mot « droit » qu’entre guillemets, car il faut dire et redire qu’il n’y a pas une extrême gauche communiste et une extrême droite national-socialiste, mais bel et bien deux extrêmes gauches socialistes, l’une nationaliste, l’autre internationaliste. Il est absolument faux que les néo-nazis soient « à la droite de la droite ».

    Mais ce qui est plus important, c’est que les temps changent.
    Les coups de menton de Manuel Valls et de Jean-Marc Ayrault sur le triomphe de l’ordre républicain contre les factieux ne convainquent plus personne, sauf les gogos.
    Peu de gens croient à la possibilité de dissoudre les groupuscules concernés.

    Et, surtout, personne ne donne dans la manipulation médiatique. À force de crier au loup, au retour de la « bête immonde », les socialistes et autres bonnes consciences ont fini par convaincre les Français que tout cela n’était que du vent.

    D’ailleurs, ces groupuscules sont fort utiles pour le pouvoir. Toujours prêts à basculer dans l’action violente, facilement manipulables par les nombreux « indics » infiltrés dans leurs rangs, ils servent toujours à justifier les mesures autoritaires et liberticides.

    Nous ne sommes pas dupes.

    Dans les jours qui ont suivi l’annonce du drame, malgré l’entreprise de sidération médiatique, de nombreux sites internet ont fait le travail qu’aurait dû faire la presse, donnant le vrai profil du « gentil » Méric.

    Et la presse elle-même a bien été obligée de suivre. Elle commence à craindre que son travail de zélé propagandiste du politiquement correct ne finisse par lui coûter cher en termes d’audience.
    Tout se passe comme si, désormais, la propagande glissait sur les Fran­çais (ou, au moins, sur les plus « conscientisés ») comme l’eau sur les plumes d’un canard.
    Oui, les temps changent. Et nous pouvons enfin espérer que le peuple français reprenne son destin en main, en refusant désormais de le confier à ces oligarques qui nous représentent si mal et n’ont que mépris pour nous. Décidément, le printemps 2013 constitue un tournant politique intéressant…

  • TITI Parisien
    TITI Parisien     

    Je suis tout à fait daccord avec vous, les antifas ans co devraient plutôt aller faire un tour dans les banlieues française mener leur action coup de poing...

  • ffffffffffffff
    ffffffffffffff     

    A tout ces kéké qui manifestent au centre de paris et tabasse un préado de 45 kg a 5. pourquoi ne vont t ils pas en a sevran la courneuve aulnay ou les quartiers nords de marseille jouer les bonhommes ?? la peur ??

  • bibolo
    bibolo     

    Monsieur Ayrault n'oubliez pas de dissoudre aussi les groupuscules de GAUCHE. Leur histoire n'est pas sans tâche. Si le mot "JUSTICE" a encore une signification pour vous...

  • chacun sa F
    chacun sa F     

    Elle nous aurait menti ????

Lire la suite des opinions (95)

Votre réponse
Postez un commentaire