En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le
Martin Schulz et Manuel Valls le 4 avril 2014 à Matignon.
 

Le Premier ministre s'apprête à participer jeudi à une série de meetings en vue des élections européennes. Objectif: tenter d'éviter une défaite trop importante pour le Parti socialiste.

A lire aussi

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

29 opinions
  • deuxc
    deuxc     

    Au lieu de bosser à ce pourquoi il a été nommé.

  • boris2749
    boris2749     

    Il est profondément malhonnête et irresponsable d'essayer de faire son beurre électoral avec des promesses attrayantes lorsque l'on sait que les conditions pour atteindre l'objectif politique sont impossibles à satisfaire.

  • boris2749
    boris2749     

    Une dernière chose, jusqu'à maintenant le FN proposait une sortie de l'euro (Hors la sortie de l'euro n'est prévu que par l'article 50 du TUE, qui oblige également a quitter l'UE ; MLP n'aurait donc rien fait). Eh bien maintenant, ce n'est même plus au programme. "Ce n'est d'ailleurs pas un hasard si le FN tente de rendre son programme économique plus crédible : "Pendant l'élection présidentielle, nous nous sommes aperçus que les électeurs étaient effrayés par la sortie de l'euro. Notre programme, c'est désormais d'abandonner la monnaie unique pour revenir à une monnaie commune (une monnaie partagée par plusieurs États mais qui ne remplace pas la monnaie nationale)", explique Jean-Richard Sulzer." (FN). Ils ne veulent même plus sortir de l'Euro... FN, le parti à géométrie variable.

  • boris2749
    boris2749     

    Parler de re-négociations des traités, c'est du vent, c'est faire le jeu du système.

  • boris2749
    boris2749     

    Exemple de tromperie du FN et de marine Le Pen sur les Services publics : « Les tarifs de l’électricité et du gaz seront directement réglementés par l’État et la loi NOME abrogée. » Oui, bien sûr, abroger la loi européenne dite « NOME » est une bonne chose ; encore faudrait-il que les renégociations avec nos partenaires européens débouchent sur un accord. Et qui peut croire que les 27 pays tomberont d'accord sur ce sujet (comme sur les autres) ? Les « souverainistes » prospèrent sur des promesses qu'ils savent irréalisables. Seuls leur aplomb et leur exposition médiatique leur permettent encore de faire illusion.

  • boris2749
    boris2749     

    Marine Le Pen ne souhaite pas sortir de l'Union européenne. Elle souhaite, et la nuance est de taille, « dans le cadre de l'article 50 du Traité de l'Union européenne, […] initier une renégociation des traités afin de rompre avec la construction européenne dogmatique en total échec ». La marine trompe ses électeurs.

  • boris2749
    boris2749     

    Au fait, j'allais oublier, le sondage est favorable au Fn alors selon ses sympathisants il est bon. Là pas de complot, de magouilles, etc. Enfin du répit.

  • boris2749
    boris2749     

    Il n'y aura pas de miracle pour le PS et l'UMP, le FN va remporter cette élection. Pour rien mais il va gagner. L'extrême droite en Europe est en baisse dans bien des pays même si elle est en augmentation en France et elle aura bien du mal a former un groupe au parlement. Et cette formation est indispensable pour exister. Dans l'hypothèse ou elle y parviendrait, croire que le FN et ses partenaires vont révolutionner l'Europe, c'est se tromper. Il n'y aura pas de retour à "la France d'avant". L'extrême droite n'aura pas les moyens de faire quoi que ce soit; les autres partis, français et européens, ne vont pas se laisser faire et ils pèsent plus que le FN et ses partenaires.

  • alilou
    alilou     

    Le changement,c'est le 25 Mai,j'irai vôter,pour que nos classes dirigentes,comprennent que le temps des compromis,c'est terminé,et que nous en avons ras le bol de cette frange politique qui nous mène dans une catastrophe dont la France ne survivra pas.

  • selmane
    selmane     

    Comme c'est cocasse!!!
    L'un et l'autre, Vals et Pargneaux, ont porté plainte l'un contre l'autre!!
    Vals accusant Pargneaux de bourrage d'urnes lors de l'élection du premier secrétaire du PS en 2008, Pargneaux affirmant son honnêteté!! Et maintenant, ils sont là main dans la main pour haranguer le peuple!!
    Il semble bien, d'après le livre "Hold-ups, arnaques et trahisons", que ce soit Mamuel Vals qui avait raison...

Lire la suite des opinions (29)

Votre réponse
Postez un commentaire