Corée du Nord : Hollande condamne "fermement" l'essai nucléaire

François Hollande a indiqué que la France "appuierait une action ferme au Conseil de sécurité de l'ONU", mardi.

M. T. avec AFP
Le 12/02/2013 à 9:50
Mis à jour le 12/02/2013 à 10:28
Le président de la République François Hollande. (BFMTV)

Après de Washington, Londres, Pékin ou encore Moscou, le président français François Hollande a à son tour "condamné avec la plus grande fermeté", mardi, le troisième essai nucléaire nord-coréen d'une puissance bien supérieure aux deux autres.

Exhortant "de nouveau la Corée du Nord à se conformer sans délai à ses obligations internationales", le président français a en outre indiqué que la France "appuierait une action ferme au Conseil de sécurité de l'ONU".

Réunion d'urgence du Conseil de sécurité mardi

Le Conseil de sécurité doit se réunir en urgence mardi, pour examiner la manière de réagir à ce que le secrétaire général de l'ONU Ban Ki-moon a qualifié de "profondément déstabilisateur".

"C'est une violation claire et grave des résolutions du Conseil de sécurité", a-t-il indiqué via son porte-parole, alors que plusieurs résolutions onusiennes interdisent à la Corée du Nord toute activité nucléaire ou balistique.

Élections

Les résultats dans votre ville

La question du jour

Faut-il permettre l'ouverture de tous les magasins le dimanche?