En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le
Pour Manuel Valls, Gérard Filoche "ne mérite pas" de rester au PS.
 

ARENE PARLEMENTAIRE – Hommages à Christophe de Margerie, tollé des propos de Gérard Filoche et nouvelle passe d'arme sur la famille... On vous résume la séance des questions au gouvernement de ce mardi 14 octobre.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

11 opinions
  • christophe45
    christophe45     

    J'ajouterai on leur prend leur fric aussi! Faut bien nourrir les cas sociaux .

  • 1PourAvis
    1PourAvis     

    "En France, on emmerde ceux qui travaillent", Heureusement, il y en a de moins en moins au travail. l'avenir est prometteur.

  • Dom21
    Dom21     

    C'est assez ironique, me semble-t-il...
    Quand M. Sarkozy était président, tout le monde à gauche criait au scandale parce qu'il avait des amis chef d'entreprise, qui avaient réussi et critiquait un président bling bling ...
    Et là, personne ne critique quand des hommes de gauche défendent bec et ongle un chef d'entreprise...voir même un ami...

    Donc, avant, un homme de droite n'était pas censé avoir un ami patron, et à présent, c'est normal qu'un homme politique de gauche ait un ami chef d'entreprise...

    Tout ça me laisse songeur quant à l'hypocrisie des hommes politiques...

    HeyBaal
    HeyBaal      (réponse à Dom21)

    Tant que les électeurs sont assez bêtes pour ne pas faire le rapprochement ...

  • Google-114291880150851242407
    Google-114291880150851242407     

    Rappelez vous ce que vous disiez à Evry en juin 2009 :
    Valls :"Tu me mets quelques blancs, quelques white, quelque blancos", je ne comprends même pas que vous soyez premier ministre et encore au PS.

    Zorro
    Zorro      (réponse à Google-114291880150851242407)

    la censure , n'est pas une menace elle est logique .

    ANSALDO
    ANSALDO      (réponse à Zorro)

    La censure œuvre pour donner l'illusion de Liberté mais in fine pour assoir le pouvoir sur le peuple asservit par l'impôt.

  • Google-114291880150851242407
    Google-114291880150851242407     

    Vous allez aussi demander l'exclusion de Hollande qui nous traite de sans dent. Moi je trouve cela bien pire.

    Attention Mr Valls, vous n'êtes pas irréprochable, au prochain écart, on demande votre démission.

    Une pensée pour l'équipage.

  • Dumi
    Dumi     

    Ils sont incapables d' honnêteté sur ce qu' ils pensent vraiment ou du moins défendent par " idéologie, pragmatisme ou encore lâcheté " ... dommage que comme "Pinocchio" leur nez ne s' allonge pas lorsque " leur verbe contredit ce qu' ils pensent " !! Notre classe politique du PS comme de l' UMP sont des politicards devenus des " petits minables" ...! combien de temps va t' on encore les supporter ?? on dirait des "gosses" dans une cour de récrée !!

  • marsupial
    marsupial     

    60 deputes et senateurs denoncsé dans le canard enchainé de demain pour non payement de leur impots avec redressement appel a la manif !! "VOUS ETES TOUS DES THOMAS THEVENOU !!!"

  • Cegima
    Cegima     

    Peu de recul des médias sur le sujet des Prud'hommes malheureusement.

    Après avoir supprimé les indemnités de licenciement qui deviennent un substitut à pôle emploi, avec la carence de 6 mois (la notion de licenciement abusif et sa compensation n'a donc plus lieu d'être, plus de réparation pour le salarié), les précaires seront maintenant entendus plus vite aux Prud'hommes pour... être plus rapidement en carence d'assurance chômage (indemnités payées plus vite pour... pas le salarié abusé.. pour pole emploi). Tout cela pour continuer de pouvoir maintenir à flot les privilégiés qui pompent tous les comptes, et en particulier ceux de la retraite, ce flot d'employés à vie payés comme les précaires mais qui eux ne connaitrons jamais le chômage (ni la baisse de leur retraite d'ailleurs).

    Pourquoi ne pas faire enfin le lien entre toutes ces mesures qui ont pour but d'éviter toute réforme structurelle du public qui puisse diminuer les frais de ces privilégiés que la France ne peut payer qu'au prix du sacrifice de 60% de la population active.

    "provencal le gaulois" doit faire parti des privilégiés anti réussite sociale et employé à vie sans risque ni sueur je suppose...
    et se réjouir que pendant ce temps là le gouvernement leur enlève même le petit jour de carence maladie ... no comment.

  • Cegima
    Cegima     

    Peu de recul des médias sur le sujet des Prud'hommes malheureusement.

    Après avoir supprimé les indemnités de licenciement qui deviennent un substitut à pôle emploi, avec la carence de 6 mois (la notion de licenciement abusif et sa compensation n'a donc plus lieu d'être, plus de réparation pour le salarié), les précaires seront maintenant entendus plus vite aux Prud'hommes pour... être plus rapidement en carence d'assurance chômage (indemnités payées plus vite pour... pas le salarié abusé.. pour pole emploi). Tout cela pour continuer de pouvoir maintenir à flot les privilégiés qui pompent tous les comptes, et en particulier ceux de la retraite, ce flot d'employés à vie payés comme les précaires mais qui eux ne connaitrons jamais le chômage (ni la baisse de leur retraite d'ailleurs).

    Pourquoi ne pas faire enfin le lien entre toutes ces mesures qui ont pour but d'éviter toute réforme structurelle du public qui puisse diminuer les frais de ces privilégiés que la France ne peut payer qu'au prix du sacrifice de 60% de la population active.

    "provencal le gaulois" doit faire parti des privilégiés anti réussite sociale et employé à vie sans risque ni sueur je suppose...
    et se réjouir que pendant ce temps là le gouvernement leur enlève même le petit jour de carence maladie ... no comment.

  • Gromalin
    Gromalin     

    La police de la pensée tourne à plein tube, si je puis me permettre, et sans vous offenser monsieur le premier ministre de la France.

Lire la suite des opinions (11)

Votre réponse
Postez un commentaire