En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le
Le président du Medef Pierre Gattaz
 

Ce mercredi matin sur RMC et BFMTV, Jean-Jacques Bourdin recevait Pierre Gattaz. Le nouveau président du Medef s’est opposé à une hausse des cotisations dans la réforme des retraites et demande 100 milliards de baisse des charges pour les entreprises.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

16 opinions
  • oups !
    oups !     

    !!!!

  • alerte
    alerte     

    Dsk dit bien que ceux qui gèrent l'Europe ne sont pas a la hauteur. Moi je dis incompétents . Par contre eux les impôts ils les ignorent.

  • Antidémago1
    Antidémago1     

    Bien sûr qu'il y a des patrons douteux, qui fichent le camp sans prévenir personne, ou d'autres qui font le plein de leurs stocks avant de déposer le bilan, etc... Mais il n'y a pas de haine dans mon propos précédent. Il y a juste une véritable exaspération a l'égard de pauvres types rendus incapables de réfléchir par leur idéologie attardée, alors que les chefs d'entreprises sont tenus d'avoir une comptabilité précise à l'Euro près, sous peine de la voir rejetée par leur commissaire aux comptes ou leur centre de gestion agréé. Si l'Etat gérait ses finances avec autant de rigueur que ce qu'il exige des entreprises, on ne serait pas dans la situation actuelle. Alors quand je lis les propos d'abrutis qui n'ont jamais rien créé de leur vie et qui sont tout juste bons à faire de l'idéologie de fond de cuvette de ch..., je me fous en boule, d'autant que ce sont ces mêmes abrutis qui ont largement contribué à mettre au pouvoir les incapables qui nous gouvernent aujourd'hui ! Bien cordialement.

  • Simple citoyen
    Simple citoyen     

    @Antidemago01, il n'y a pas que des connards qui racontent n'importe quoi,mais pourquoi tant de haine, qui critique les patrons qui investissent,qui gèrent une entreprise avec tout ce que cela implique de sacrifice, nous sommes des gueulards quand quand un patron s'en met plein les poches,n'investit pas dans l'avenir et tout d'un coup se tire avec le pognon sans un regard pour ceux qui l'on aidés à le gagner,oui ils y a connards, mais pas que chez ceux que tu crois. Amicalement.

  • Antidémago01
    Antidémago01     

    Et vous êtes quoi ou qui vous ? Un grand gestionnaire qui a déjà créé quelque chose, qui a pris des risques, qui a investi son argent personnel dans une activité quelconque ? Ou bien juste un gueulard qui ne sait pas de quoi il parle ? Ras le bol comme vous dîtes... mais des connards qui racontent n'importe quoi.

  • wxc
    wxc     

    La nouvelle est passée presque inaperçue : 750 000 personnes de plus vont bénéficier de la CMU. A un moment où l’économie française s’effondre, ce nouvel afflux d’assistés résonne comme un glas. Notre société est en effet en train de vivre ses derniers instants. La redistribution va devoir s’arrêter faute d’argent et tout le système va imploser.
    Les Français ne vont pas mourir. Ils vont devoir apprendre à vivre autrement. Tout, absolument tout, va être remis en cause. Plus aucune situation ne sera protégée. Les plus menacés sont évidemment ceux qui vivent de l’argent public. Ils sont aujourd’hui les maîtres de la société.

    Au sommet de la hiérarchie, le président de la République, François Hollande, est un fonctionnaire. Il a vécu d’argent public toute sa vie. Depuis même ses études à l’ENA, puisqu’on y est payé. Il n’est entouré que de fonctionnaires. L’Assemblée nationale en est pleine. Les maires et adjoints de nos 36 000 communes sont pour la plupart des fonctionnaires à la retraite (la prenant tôt, ils sont encore en pleine forme). La majorité socialiste de 1981 a instauré la régionalisation. De somptueux hôtels de région sont sortis de terre, et des centaines de milliers de fonctionnaires territoriaux se sont ajoutés à leurs millions de semblables nationaux. Chaque jour ou presque une « haute autorité » est créée, dotée de bureaux et de personnels. Des fonctionnaires encore et encore, et même quand ils ne le sont pas, ils vivent de l’argent public.

  • on nous prend pour des cons
    on nous prend pour des cons     

    qu'ils commencent par payer leur impôts et les cotisations sociales comme les artisans commerçants et après on en reparlera !!!! les mecs payent 15% d'impots et encore ....et ils gueule, quand il en seront à 46% d'impots sans compter le RSI, la ils pourront gueuler tout nos pontes et millionnaires des dirigeants du cac40 comme GATTAZ

  • smartiz
    smartiz     

    il faudrait, que" moi je" flingue" la moitié de son électorat!...... C'EST PAS DEMAIN LA VEILLE!

  • rafa29670
    rafa29670     

    bien sur moi je peux le meme faire descendre a 1% en payant les gens 1 euro par mois c est pas merveilleux sans protection sociale que des contrats de mission comme ca pas de soucis d indemnites plus de conges payes comme ca les actionnaires se gaveront davantage avec les pdg ils iront ensuite planquer leur frique dans les paradis fiscaux ( quelle bonne idee l abaissement des frontieres) et reviendront nous dire que c est la dette qui fait le chomage donc nouveau cadeau pour eux ainsi de suite ainsi de suite voila comment il n y a pas de croissance l argent de ce monde est concentre dans les mains d une minorite qui a deroule son plan a savoir une mondialsiation qui les enrichit davantage et nous ruine nous les peuples au nom d une dette fictive artificielle mais avec cet arguement de peur ils tiennent les peuples les rendent escalves car sans etre trotkiste ou je ne sais quel vulgaire partie de gauche la dette ets le fruit de l exil fiscal des multinationales et des 1% de ce monde soutenu par l umps ce ne sont pas les fonctionnaires ou les gens en cdi le pb ce sont eux !!!!!

  • rintintin2
    rintintin2     

    Assez de ces entreprises qui ne s'assument qu'avec l'argent des contribuables.
    Beaucoup de patrons sont des incapables et charges ou pas ils ne savent pas gérer une entreprise.

Lire la suite des opinions (16)

Votre réponse
Postez un commentaire