En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...

Latifa Ibn Ziaten, mère d'une victime de Merah:«Il a touché les enfants de la République»

Mis à jour le
Latifa Ibn Ziaten, mère d'une victime de Merah:«Il a touché les enfants de la République»
 

Invitée sur RMC et BFMTV, Latifa Ibn Ziaten, la mère de la première victime de Mohamed Merah, rend hommage à son fils dans un livre et appelle les mères à s'occuper de leurs enfants dans les quartiers : « Si j’avais la mère de Merah en face, je lui dirais que c’est de sa faute »

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

93 opinions
  • belleredoute
    belleredoute     

    Cette femme est instrumentalisé par le gouvernement car beaucoup de français ont besoin d'être rassuré. Pour autant cela ne change rien, l'islamisation de la France va générer d'important conflit dans les années à venir. Il y aura d'autre merah.

  • anna bella
    anna bella     

    maintenant de cette histoire ! le fils de cette personne était militaire, et quand on s'engage dans l'armée, on ne peut pas ignorer qu'à un moment ou un autre , on va courir des risques .....cela s'appelle les risques du métier !oi, mais ce militaire là,il était musulman ! ! alors faisons lui une place au panthéun et classons l'affaire ! on ne parle^bizarrement JAMAIS des pauvres petits enfants juifs dont il a froidement brulé la cervelle , alpors maintenant BASTA avec merah et la suite

  • véritable constat
    véritable constat     

    que ce soit bien malheureux à dire mais cette dame donne une leçon aux Français et oui là désolée mais c'est vrai (et pourtant j'ai mes idées) mais là je dis respect

  • mlkl
    mlkl     

    Bonjour,

    Je connais trop bien les enfants de la DASS. Je peux vous dire que l'influence des parents et leurs états d'esprits influencent l'enfant tout le reste de sa vie. Lorsque les parents sont enragés, hors du système contre la norme , il est quasi impossible de remettre un enfant dans la norme.

  • Docjaml
    Docjaml     

    Votre commentaire est pathétique... Si au moins c'était de l'humour...quel mauvais humour !

  • philippe de Gap
    philippe de Gap     

    j'ai écouté l'interview de Latifa Ibn Ziaten hier matin dans votre émission, j'ai, moi aussi, été sensible au témoignage de cette femme qui a perdu son fils mais je ne dirai pas comme l'on dit certains de vos commentateurs "continuer votre combat, madame, bravo !", non je dis que le monde de demain sera un monde où s'opposeront ceux qui veulent la paix et l'amour et ceux qui répandront la guerre et la haine, alors il faut choisir sa route maintenant, quelle direction je veux prendre ? quelle monde je veux pour demain ? Et si je partage la direction de Latifa Ibn Ziaten, alors je joins mes efforts à ses efforts, son combat c'est le mien, j'en fait le mien! Que tous ceux qui partagent cela, ne restent pas assis, mais qu'ils se lèvent, face entendre leur opinion, répandent des paroles de paix, d'amour et d'espérance. Le changement viendra d'en bas, des petites gens comme Latifa Ibn Ziaten, qui ont acquis une conscience universelle, pas des politiciens, avec leurs lois,toujours plus de lois, leurs taxes, toujours plus de taxes et leur discours auxquels plus personnes ne croient.
    Cela va au delà des religions, au delà de nos cultures, c'est un combat qui se vie au quotidien et qui nous concerne tous !
    Philippe de Gap

  • Tahar37
    Tahar37     

    Je tiens à remercier dans un premier temps monsieur Bourdin ainsi que le journaliste qui a préparé le documentaire de FR3. Quant aux familles de victimes je leur apporte mon soutien, et je trouve légitime qu'elles cherchent des explications sur cette affaire. Je tiens aussi à dire à tous les lecteurs et auditeurs de RMC que nous nous désolidarisons complètement des se gens qui interprètent et représentent mal l'Islam dans le monde, j'ai honte à chaque fois que ces pseudo musulmans sèment le trouble. Je trouve qu'en France, ces jeunes là sont à la fois perdus et chouchoutés: perdus parce que les parents les ont largué dans la rue pour avoir la tranquillité c'est pour cela qu'ils n'ont plus de repères, et chouchoutés parce que l'Etat n'est sévère à leurs égard(parents et enfants compris) que voulez vous qu'un mineur apprenne à l'extérieur avec des jeunes plus âgés que lui et que le père est à la maison? il faut instaurer un couvre feu pour les mineurs, punir les parents sévèrement quand les enfants commettent des conneries. Je rejoins totalement Mme Latifa quand elle remet en cause l'éducation des parents de mérah et de tous les jeunes de cités. C'est aux parents de faire le nécessaire pour que les enfant ne baignent pas dans la haine, de leur inculquer les bonnes valeurs et surtout leur transmettre l'intelligence pour s'en sortir car ils ne sont pas conscients de la chance qu'ils ont de naître et vivre en France. Je suis Algérien, né en Algérie, venu en France en 2003, et j'ai pu m'en sortir tout seul sans assedic, ni chômage...etc, cela prouve que nous avons tous au moins une chance de réussir, je respecte énormément ce pays. Alors que ces jeunes là qui se prétendent exclus du système, ont tous ce qu'il faut pour réussir : les parents à côté, toutes les aides et avantages possibles....etc la différence c'est les parents ne sont pas derrière eux à les suivre, les pister et déceler à tout moment un quelconque comportement déplacé. Moi quand j'étais jeune, à chaque fois que je rentrais de l'école, ma mère passait au peigne fin mon cartable et m'interrogeait sur tous les évènements de la journée.....la confiance n'exclut pas le contrôle....A tous les parents: transmettez à vos enfant la rage de vivre et de réussir et non pas la haine de vivre parmi des gens d'autres religions, et si vous n'êtes pas capables, n'ayez pas d'enfants s'il vous plait car vous portez atteinte aux libertés des autres et surtout aux valeurs de la république.

  • ranya06
    ranya06     

    oui LATIFA est un exemple pour nous francaise d origine marocaine et profondement musulmane j admire cette femme et je soutiens son association elle a su faire de sa souffrance un combat pour nous et nos enfants elle a raison l education est a 80 pour cent la base du probleme le reste est l environement et les frequentations je suis mere de trois enfants et je me saigne touts les jours que dieu fait pour travailler leurs transmettre une education juste je leurs excplique qu ils sont enfants de la republique francaise que l ont dois respecter mais aussi musulman au plus profond d eux car encore une fois l un n empeche pas l autre car ma liberte fini la ou commence celle de l autre ...nous pouvons tous vivre ensemble ils faut instruire nos enfants car le probleme vient de la aussi l ignorance ... les ouvrir au monde et non pas les laissaient dans les quartiers nous sommes là pour donner l exemple et vivre tout simplement en respectant aussi bien nos convictions personnel que notre pays qui est la france bravo latifa

  • M@rianne
    M@rianne     

    @ Jean-Jacques BOURDIN , Monsieur vous etiez déjà un grand journaliste pour moi et aujourd'hui pour moi vous êtes le plus grand de tous !
    Merci pour ce moment d'une intensité incroyable et pour votre humanité . Je suis d'une famille de cinéma votre emission me donne l'idée d'un film , que cette femme magnifique Latifa Ibn Ziaten puisse inspirer un réalisateur c'est mon voeu le plus cher .
    Merci @ vous et toute mon admiration pour elle .

  • DSKK
    DSKK     

    . Faut-il rappeler aux naïfs qui comparent mosquées et églises les propos du premier ministre turc Erdogan : Les mosquées sont nos casernes, les coupoles nos casques, les minarets nos baïonnettes et les croyants nos soldats.

Lire la suite des opinions (93)

Votre réponse
Postez un commentaire