En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le
Arnaud Montebourg, le ministre du Redressement productif, estime que s'il le faut, le gouvernement devra légiférer sur le salaire des grands patrons.
 

Arnaud Montebourg était invité ce lundi sur RMC. Le ministre du Redressement productif a réagi aux fermetures d’usines, comme Goodyear à Amiens, et affirme que la relocalisation d'entreprises en France est en cours.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

28 opinions
  • gan
    gan     

    [Contenu Modéré]

  • pamfli
    pamfli     

    le canada a su gérer son immigration choisie, éduquées... en gros tu y vas non pas pour les allocs, la sécu,... mais pour bosser et participer à la construction du pays avec une réelle promotion à la clef : un de mes collègues canadien stagne dans son métier en France alors tous ses amis de la même promotion qui sont restés au pays, ont des importants postes à responsabilité. Maintenant il ne faut pas oublier le mouvement des étudiants canadiens concernant l'augmentation des droits d'inscription qui a duré plusieurs mois ralliant tout le peuple canadien... Le danger du tout pour le pognon est également présent là-bas, il y a régulièrement des piqures de rappel.

  • justemonavis
    justemonavis     

    ERREUR : le libéralisme est contre les excès du capitalisme ! contre les excès aussi du communisme ! Exemple : au Canada, au libéralisme modéré, les banques sont cadrées, l'immigration aussi, les élus ont su se serrer la ceinture avant de demander des efforts à la population. Aujourd'hui, on peut critiquer l'exploitation de sgaz d eschistes ! leur société est beaucoup plus sereine et équitable que la nôtre : pas de régimes spéciaux pour élus et castes syndicales hypersubventionnées comme chez nous , peu de chômage et de privilèges politiques, médiatiques et syndicalistes. Non ! notre beau pays est en train de partir à vau-l'eau , en énarchie absolue depuis l'avènement de Normal Moije et ses diktats

  • justemonavis
    justemonavis     

    Un monstre à 2 têtes, qui ne connaissent rien au monde du travail. Issus des sphères administratives, ils croient , ou font semblant de croire, encore au jackpot économique. Malveillance envers les classes laborieuses des ouvriers et entrepreneurs, autant que leurs kamarades CGT et SUD. Et dire que des gens écoutent encore les sornettes de nos ondes et images à la pensée inique énarcotique ! Terrible pour les classes moyennes et d'en bas qui bossent , qui triment ! A quand la révolution contre les privilèges d'élus et de syndicats cocos ?

  • fred59680
    fred59680     

    et sur se qui suit qu'est ce qu'il a a dire l'incapable A LIRE:Exclusif. Quand l’Europe impose à la France d’étendre le bénéfice de sa politique familiale à tous les enfants d’immigrés. Même nés à l’étranger.

    L'information, révélée par Valeurs Actuelles, avait initialement été publiée le 14 mai.En France, la nouvelle est restée confidentielle. Mais pas en Algérie (voir notamment Le Matin DZ) : désormais, tout parent algérien installé en France pourra toucher des allocations familiales au titre de ses enfants, nés en Algérie, qui décideraient de le rejoindre. Et même, précise la Cour de Cassation réunie le 5 avril dernier en assemblée plénière (, si les enfants en question ont pénétré en France en dehors de toute procédure de regroupement familial. Ce qui s’applique naturellement, d’abord, aux enfants de pères polygames, puisque les autres peuvent, depuis l’institution du système, en 1976, bénéficier dudit regroupement ! Résultat : les hommes ayant « épousé » plusieurs femmes dans leurs pays vont pouvoir, sans contourner la loi française comme ils le faisaient jusqu’à maintenant (en faisant passer, par exemple, leurs compagnes pour des « mères isolées »), financer légalement le séjour en France de leur descendance.

    Pour appuyer sa décision, la Cour de cassation évoque le principe de « non-discrimination » inhérent à la jurisprudence européenne – laquelle interdit depuis les années 1980 aux Etats de réserver à leurs seuls nationaux le bénéfice de prestations démographiques spécifiques – mais aussi l’accord euro-méditerranéen UE-Algérie du 19 décembre 2001. Dont les termes sont directement transposables aux ressortissants du Maroc et de la Tunisie ayant signé les mêmes accords avec l’Union européenne. Et sans doute demain, à tous les Etats extra-européens avec laquelle la France a signé des traités analogues !

    Cela signifie, en clair, que tous les efforts faits par la France depuis 1993 (gouvernement Balladur) pour limiter les fraudes au regroupement familial viennent de voler en éclat : à quoi bon menacer de poursuites les fraudeurs aux allocations familiales si la fraude elle-même n’existe plus ? La loi peut bien réserver le bénéfice de ces prestations aux enfants d’une seule épouse, tout se passera désormais comme si elle était abrogée…

    On se souvient, en 2010, de l’affaire Hebbadj, du nom de ce français d’origine algérienne soupçonné d’avoir fait subventionner par la caisse d’allocations familiales de Loire Atlantique un foyer composé de quatre femmes et de douze enfants. Finalement mis hors de cause, le 27 mars dernier par le tribunal de Nantes (mais condamné pour des faits connexes à six mois de prison avec sursis), M. Hebbadj ne connaîtrait plus aujourd’hui, tous ces « tracas ». Quand bien même il n’aurait pas acquis la nationalité française, le seul fait de reconnaître les enfants de ses compagnes comme les siens suffiraient à lui accorder de plein droit le bénéfice des prestations familiales…

    A l’heure où le gouvernement s’apprête à revoir à la baisse les aides versées aux classes moyennes au titre de la politique familiale, on imagine l’effet d’aubaine pour des dizaines de milliers de candidats à l’immigration ! En 2010, les services du ministère de l’Intérieur, sollicités par Brice Hortefeux, avaient recensé, au bas mot, 80.000 pères de famille dans le cas de M. Hebbadj. Un chiffre, certes approximatif, comme le sont, par nature, ceux des hors-la-loi présumés, mais qui n’en donne pas moins le vertige. Même en partant d’une hypothèse extrêmement basse (deux femmes pour un homme, et deux enfants par femme), voilà qui désignerait au moins un demi-million de personnes vivant sous un régime que proscrivait jusqu’alors le droit français.

    Or tout indique que la réalité est bien pire. Ecoutons l’ancien député communiste de Seine-Saint Denis, Jean-Pierre Brard, peu suspect de « complicité » avec la droite, cité dans une étude passionnante que la Fondation Montaigne avait consacrée, en novembre 2009, à la polygamie. Maire de Montreuil jusqu’en 2008, celui-ci rapportait la situation de deux frères jumeaux d’origine africaine: «Mariés chacun à deux épouses, ils avaient à eux deux 40 enfants, la plupart inscrits dans la même école. Nous avons mis un an à les convaincre de disperser les gamins dans différents établissements scolaires. Les deux pères voulaient qu’on leur trouve un grand appartement pour continuer à vivre tous ensemble. J’ai refusé fermement : non seulement nous n’avons pas de 15 pièces, mais, en plus, la famille coûtait déjà une fortune à la commune. »

    Nul doute qu’avec la décision du 5 avril, le casse-tête tournera bientôt au cauchemar pour de nombreux maires!

  • benvoyons
    benvoyons     

    Un ego démeusuré au service de l'emploi...heu pardon Au service de SON emploi, de son image, de lui quoi !!!
    Que le bebette show revienne... vite !!!

  • gan
    gan     

    Dans les GG, Péri est toujours seul contre cette meute de gauchistes. Ou est la parité dans cette radio !!, ce matin encore Bourdin profitait de son micro pour faire de la propagande contre Sarkozy. Comme il dit à chaque fois (je ne fais que poser une question )mais après avoir posé sa question, il passe dix minutes à argumenter de façon partiale.

  • pamfli
    pamfli     

    Aussi je vous invite à regarder le fonctionnement de nos ploutocraties depuis bientôt 3 siècles par le nouveau règne des marchands, des physiocrates, et le fonctionnement du cartel des banques (Bank of America, JP Morgan Chase, Citigroup and Wells Fargo) possédant les quatre cavaliers du pétrole (Exxon Mobil, Royal Dutch/Shell, BP Amoco et Chevron Texaco) en tandem avec Deutsche Bank, la BNP, Barclays et d’autres anciens pontes européens de l’argent. Mais également vous verrez que leur monopole sur l’économie globale ne s’arrête pas aux limites des champs pétroliers : le Federal Reserve Act, la loi sur l’endettement des états par les banques privées depuis 1916 pour les États-Unis et 1973 pour la France, sur les mesures ultralibérales de la FED de 1990 après la chute du communisme, la politique des crédits jusqu'à la titrisation puis les crédits immobilier à neutron des Goldamn Sachs, la spéculation sur les denrées alimentaires par les mêmes pour se rembourser des subprimes durant l'été 2008, le financement bancaire européen et états-uniens du trafic de cocaïne colombienne au soutien monétaire de cette jungle financière et les condamnations de principe (300 milliards de dollars pour 2008), ainsi vous trouverez les liens avec les Goldamn Sachs et autres Banques Rothschild,... Puis si vous prenez le temps d'étudier un peu plus le sujet, vous remarquerez la généalogie idéologique des Jean Monnet, Georges Pompidou, Jacques Delors et autres, mais également des Ben Bernanke, Lloyd Blankfein, Mario Draghi, Mario Monti,... c'est-à-dire qui a pris les décisions après avoir été employé par qui...
    Aussi évitez de débuter vos réponses sur ce ton impulsif en affirmant que l'autre dirait n'importe quoi, cette méthode n'a que pour objectif de disqualifier l'autre, sans trop d'effort, c'est connu et surtout révélateur de votre personnalité à pensée très limitée, trop bipolarisée : j'ai lu une autre de vos réponses concernant une autre personne, toujours ce même ton polémique (la gauche c'est moins bien car la droite c'est mieux,...), c'est chiant à lire, car stérile dans le débat d'idées.

  • 283737
    283737     

    encore un emploi fictif ?

  • fatalite
    fatalite     

    il y a deux patrons avec un un déjà on ferme beaucoup d'usines, mais avec deux non seulement on les paient très chers, mais en plus de incompétents, alors mieux vaut en rire !!!!

Lire la suite des opinions (28)

Votre réponse
Postez un commentaire