En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le
François Hollande, lors de sa conférence de presse à l’Elysée, ce jeudi.
 

François Hollande s'est voulu le plus exhaustif possible, ce jeudi, lors de sa conférence de presse à l'Elysée. Chômage, retraites, remaniement, PSG, mariage pour tous, Europe, Mali... Retrouvez ici toutes les annonces du chef de l’État.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

189 opinions
  • fabie24
    fabie24     

    tu devrais éc0uter le president de la c0ur des c0mpte au sujet de sark0 et de sa p0litique , au lieu de lire marianne , le n0uvel 0bs,liberati0n , en attendant t0n r0i n0rmal 1er est un gr0s nullard

  • fabie24
    fabie24     

    tu n'as pas t0rd ,j'ai fais un mur des c0ns sur certains médias

  • BONO45
    BONO45     

    OUI EUH.... LE PRESIDENT DE LA EUH... HA IL A ÉTÉ ÉLU IL A DU TIRE UNE POCHETTE SURPRISE J AI GAGNER EUH.. MAIS C EST QUOI PRESIDENT? EUH..

  • nono60
    nono60     

    la retraite a 62 ans pour tous pourquoi les fonctionnaires sont privilégies qu ils aillent dans le prive et ils verront si les gens d usine ne sont pas rinces et en plus nous n avons pas la securite de l emploi donc pour nous le prive nous seront certainement en retraite vers 68 ans si tout va bien vu qu on licencie a tour de bras donc nous n aurons pas notre cotisation MERCI LA CRISE DE MERDE

  • mariane72
    mariane72     

    à 68 ans et le problème sera réglé ! qui aura le courage de le faire au lieux de passer on temps à mentir aux citoyens de notre pauvre France.

  • Dan716
    Dan716     

    J'ajoute qu'Il ne s'agit pas ici de faire de "l'anti-fonctionnarisme" primaire. Les fonctionnaires d'ailleurs sont de bonne foi : pour la plupart ils ne mesurent pas leurs avantages réels et l'écart de leur condition avec celle qui est faite aux autres Français. Ils ne doivent pas être tenus pour coupables d'une situation conflictuelle latente, la chasse au fonctionnaire étant en passe de devenir un sport national. Les responsabilités sont d'abord politiques et syndicales. Les fonctionnaires eux, n'aspirant qu'à être des Français comme les autres, pas une classe vivant aux dépens de la communauté nationale. De ce point de vue,ils sont plus victimes potentielles que les responsables du désastre à venir. Si des individus se sente visés dans ces commentaires, qu'ils sachent qu'ils ne sont pas montrés du doigt en tant qu'individus. Ce ne sont pas les hommes qui sont mauvais, mais LE SYSTEME. Cela vaut autant pour les fonctionnaires que pour les hommes politiques. Par contre, ceux qui maintiennent ce système, en toute connaissance de cause, à l'aide de procédés mensongers, et autres manoeuvres, sont seuls responsables et donc coupable.

  • Dan716
    Dan716     

    Comme le médecin soigne le malade, et rarement la cause de la maladie... voici LE remède qui pourrait améliorer nettement la situation : Suppression de tous les régimes spéciaux (sauf erreur il y en a entre 120 et 130...). UN SEUL REGIME POUR TOUS LES FRANÇAIS, comportant UN SEUL TAUX DE COTISATION ! Car, les régimes spéciaux sont des privilèges qui ne respectent pas la Loi : on devrait se souvenir qu'une société juste est une société qui ne pénalise pas une génération par rapport aux autres, une catégorie par rapport à une autre. Le respect de la déclaration des droits de l'homme et du citoyen (1789) est donc sans cesse bafoué ; un rappel de l'article premier semble plus que nécessaire en ces temps difficiles. "Les hommes naissent et demeurent libres et égaux en droits ; les distinctions sociales ne peuvent être fondées que sur l'utilité commune". Or avant que de "geler" les pensions des retraités et d'allonger la durée de cotisation ou (et) l'âge de départ, ne serait-il pas plus juste de commencer par aligner "les régimes spéciaux" sur celui des salariés du privé ? Exemple de régimes spéciaux de sécurité sociale qui assurent les travailleurs employés ou ayant été employés sous statut : fonctionnaires civils ou militaires, employés des collectivités locales, des établissements hospitaliers publics, de la Banque de France, ouvriers de l'Etat ou agents des entreprises publiques de l'énergie et des transports (EDF, GDF, SNCF, RATP...), anciens mineurs et marins, employés des imprimeries d'Etat, agents de l'Opéra et, d'une manière plus générale, le personnel des Assemblées, de la Cour des Compte, de la Sécurité Sociale, des chambres de commerces, de l'ANPE, des ASSEDIC, de la Caisse des dépôts, du CNRS, de la CEA, de l'Office national des forêts, etc. N'oublions pas également au rang des favorisés des régimes spéciaux, une catégorie professionnelle qui cache bien son jeu en matière de retraite : NOS ELUS. Ces "avantages" ne nous regarderaient pas et ne seraient pas critiquables s'ils étaient financés par les intéressés eux-même... après tout, rien ne permet de s'assurer pour un risque quelconque, à condition bien sur de payer soi-même sa police ! De plus, chaque salarié du privé cotise pour assurer les retraites d'aujourd'hui, mais LEURS EMPLOYEURS cotisent aussi... ce qui n'est pas le cas de l'ETAT, employeur des régimes spéciaux ! En réalité, ce sont bien donc tous les CONTRIBUABLES qui se substituent aux défauts de l'ETAT ! C'est donc bien une "double punition" pour les privés... l'abolition des privilèges devrait être LA PRIORITE DES PRIORITES!

  • Dan716
    Dan716     

    Juste un rappel concernant les injustices flagrantes à propos du gaspillage de l'argent public au profit d'individus profitant du "système" : les régimes de retraite de nos élus et de leurs amis (personnels des assemblées), du Conseil économique et social etc. Offrent à leurs bénéficiaires des avantages aussi révoltants que les privilèges octroyés à ceux des régimes spéciaux. Or ces élus, qui sont en principe les garants de l'application de la Constitution et du respect de la Déclaration des droits de l'homme, profitent de rentes de situation qui constituent autant d'inégalités flagrantes. En effet, s'il y a un secteur où l'on rencontre plus fréquemment qu'ailleurs des retraites aux sommes considérables, c'est bien, grâce au jeu des carrières successives et des cumuls, parmi les élus et les hauts fonctionnaires ! Un seul exemple : pour 1€ cotisé, un député en touchera 6...contre 1,5€ dans le régime général ! Quant aux allocations de chômage, pendant leurs mandats, les parlementaires doivent verser 0,5% contre 2,4% pour les salariés du privé... mais si ce même député est battu aux législatives, il pourra quand même bénéficier pendant 6 mois d'un "revenu de transition" équivalent au traitement mensuel qu'il touchait sur les bancs de l'Assemblée, soit environ 5400€ (montant dégressif qui atteint toujours 20% de cette somme au bout de 4 ans ! Et si pendant cette période il retrouve un emploi moins bien payés, un différentiel lui sera versé... et si en plus, ledit député a également été fonctionnaire, professeur en médecine, tout en occupant les fonctions de sénateurs et qu'il ait pu continuer à garder sa chaire à la faculté et rester chef de service à l'hôpital... voir en plus, 15 ans au Conseil régional, avec les moyens de cotiser au maximum de la caisse complémentaire, plus la présidence pendant cinq ans d'une société d'économie mixte... et bien évidemment un député est presque toujours maire... je vous laisse imaginer après le cumul de toutes ses différentes retraites, la rente qu'il sera en droit de toucher !!! Et ces gens là veulent donner des leçons de solidarité et de répartition, alors qu'ils ne partagent rien, ils prennent ! Ils ne servent pas l'Etat, il se servent !

  • MORT DE RIRE VERITABLE
    MORT DE RIRE VERITABLE     

    Car malgré toutes ses agitations, chaque fois que le média RMC le mette dans le top Actu il n'arrive pas à etre NUMERO 1 contrairement à Sarko. He oui il l a été juste en 2012 et maintenant silence radio des 52% de joyeux drilles. Ha oui, Il nous reste les amoureux de Marine pour jouer le scketch du plus blanc que blanche d'oie au coxxys défoncé. Et puis il y a aussi les confidendentiels de Dupon sans D et T c'est à dire sans Doute et sans Terrain de chasse. Puisque qu il chasse justement sur celui de MO MO Den le roi de contre ce qui est pour et pour ce qui est contre. beauf a droite il y a rien ou si peu !!!!!!!!!

  • hury73
    hury73     

    si un jour on se revolte surtout n oublions pas les journalistes! ils l ont trop facile et en plus ils sont autant responsables que nos politiques!!

Lire la suite des opinions (189)

Votre réponse
Postez un commentaire