Benoît Hamon

PS

Député des Yvelines, candidat du PS et de ses alliés à la présidentielle

Benoît Hamon: sa biographie

Chef de file de l'aile gauche du PS, Benoît Hamon a lancé sa campagne en août 2016 pour la primaire organisée par le PS. Deux ans auparavant, fin août 2014, il avait quitté le gouvernement de Manuel Valls après une série de critiques acide à l'encontre de l'exécutif. Il y avait d'abord exercé en tant que secrétaire d'Etat à la consommation, puis en tant que ministre de l'Education. Après son départ du gouvernement, il redevient député des Yvelines: il s'oppose à la loi Macron ainsi qu'à l'inscription dans la Constitution de la déchéance de nationalité pour les Français bi-nationaux condamnés pour terrorisme. En parallèle, il s'attache à faire reconnaître le burnout comme maladie professionnelle.

Benoît Hamon se décrit comme un anti-Manuel Valls. Il promet l'abrogation de la loi El Khomri, et souhaite instaurer un revenu universel. Il veut également introduire une dose de proportionnelle aux législatives, et mettre en place un "plan massif" pour la formation des professeurs.

A l'issue de la primaire de la Belle alliance populaire, Benoît Hamon a été désigné comme le candidat de la gauche à la présidentielle, en s'imposant largement face à Manuel Valls.

Son actualité

Le programme de Benoît Hamon

• Revaloriser les minimas sociaux à hauteur de 10%

• Obliger les plateformes type Uber à payer les cotisations sociales

• Limiter le revenu des grands dirigeants, interdire les stock options, et les "retraites chapeaux"


Environnement 

• Pousser l'économie sociale et solidaire à 20% du PIB en 2025 (10% aujourd'hui)

• Sortir du diesel en 2025 • Investir 1000 milliards d'euros dans la transition énergétique en Europe

• Instaurer une TVA réduite pour les produits à faible empreinte carbone

• Obliger les métropoles de recycler 50% de leurs déchets produits chaque année à l’horizon 2022


Europe

• Annuler la dette des pays les plus endettés de l'UE

• Imposer un salaire minimum par pays à hauteur de 60% du salaire moyen

• Imposer un moratoire sur le Pacte de stabilité et le TSCG

• Harmoniser la fiscalité à l'échelle européenne

• Refuser le Ceta et le Tafta


• Interdire le 49.3 sauf pour adopter le budget

• Interdire le renouvellement du mandat présidentiel

• Limiter le cumul des mandats à 3 consécutifs

• Réformer le Sénat pour y introduire un collège citoyen • Renforcer le statut des lanceurs d'alerte • Reconnaître le vote blanc

Travail

• Maintenir les 35h et inciter les entreprises à réduire le temps de travail

• Abroger immédiatement la loi Travail

• Reconnaître le burnout comme maladie professionnelle

• Reconnaître le droit à la déconnexion • Renforcer le syndicalisme


Éducation

• Mettre en place un service public du soutien scolaire

• Recruter 40.000 enseignants supplémentaires

• Revaloriser les salaires des enseignants

• Remettre en place une carte scolaire pour favoriser la mixité

• Former chaque année les enseignants 3, 5 ou 10 jours


Social et Santé

• Créer un revenu universel de 750 euros à partir de 18 ans

• Créer un statut unique pour tous les actifs, salariés ou indépendants

• Interdire les pesticides dangereux et les perturbateurs endocriniens

• Légaliser le cannabis en encadrant sa distribution

•Reconnaître le droit à mourir dans la dignité


• Rétablir la police de proximité

• Donner plus de moyens au renseignement territorial

• Limiter le recours aux procédures d’urgence par le gouvernement à des cas restreints par la Constitution

Sondages

Benoît Hamon: toute l'actualité

Ailleurs sur le web

A voir aussi