Arnaud Montebourg

PS

Ancien ministre de l'Economie, candidat à la primaire de la gauche

Biographie

Arnaud Montebourg n'en est pas à sa première candidature: en 2011, lors de la primaire PS, il arrive en troisième position. Dans la foulée, il est nommé ministre de l'Economie, du Redressement productif et du numérique dans le gouvernement de Manuel Valls, en avril 2014. Comme Benoît Hamon, ses critiques virulentes sur la politique de l'exécutif le poussent à quitter son poste en août 2014. Il s'éloigne alors de la vie politique pour entrer au conseil de surveillance d'Habitat, et suit en parallèle une formation de management dans une école de commerce.

Mais le virus de la politique ne l'a pas réellement quitté. En mai 2016, lors d'un discours à Frangy-en-Bresse, il exprime son souhait de bâtir "un grand projet alternatif pour la France" et fonde dans la foulée "le projet France", un micro-parti. Le 21 août 2016, il annonce officiellement sa candidature à la présidentielle, sans dire clairement s'il passera par la primaire initiée par la Belle alliance populaire.

Chantre du Made in France, l'ex-député de Saône-et-Loire veut en faire une cause nationale et à ce titre préconise un soutien aux PME françaises via l'attribution de 80% des marchés publics. Il souhaite un Etat fort, et évoque une possible nationalisation d'une des 5 grandes banques françaises. Il voudrait enfin mettre fin à l'utilisation de l'article 49-3, "sauf en matière budgétaire".

Son actualité

Programme

• Investir 20 milliards dans les travaux publics

• Amplifier la loi de séparation bancaire

• Rendre possible la nationalisation d'un établissement bancaire

• Attribuer 80 % des marchés publics aux PME travaillant sur le sol national

• Baisser la CSG sur les catégories dont les revenus sont les plus faibles


Environnement

• Lancer un programme de rénovation thermique des bâtiments publics et privés pour 100 milliards d’euros

• Laisser le choix de la fermeture ou non des centrales nucléaires à l'autorité de sécurité nucléaire

• Soutenir l'autoproduction d'énergie

• Substituer les énergies renouvelables au carbone


Europe

• Instaurer une taxe carbone à l'importation aux frontières de l'Europe

• Créer un gouvernement de la zone euro sous le contrôle démocratique d’un parlement

• Refuser le Tafta et le Ceta • Renégocier les accords du Touquet


• Introduire au Sénat 100 citoyens par tirage au sort

• Interdire la possibilité d'un second mandat présidentiel

• Réduire de moitié le nombre de parlementaires

• Interdire le 49.3 sauf pour adopter le budget

• Créer un statut protecteur pour les lanceurs d'alerte

• Donner le droit de vote aux étrangers

Travail

• Créer un service public de l'emploi local dont les dirigeants seront élus au suffrage universel dans chaque région

• Former obligatoirement les chômeurs à un nouveau métier pendant un an

• Encourager le télétravail en le défiscalisant • Lutter contre "l'ubérisation" du travail

• Abroger la loi Travail


Éducation

• Faire suivre les élèves du CP au CE2 par les mêmes professeurs

• Réformer le système de notation

• Dédoubler les petites classes pour généraliser le travail en petits groupes

• Faire suivre chaque élève en difficulté par un tuteur, recruté parmi les retraités de l'Education nationale


Social et Santé

• Créer une mutuelle de la sécurité sociale à prix modéré

• Etablir un plafonnement légal des tarifs des actes prothétiques

• Créer 5000 postes hospitaliers

• Réouvrir des dispensaires dans les déserts médicaux


• Réinstaller systématiquement les commissariats de police dans les quartiers sensibles

Sondages

Ailleurs sur le web

A voir aussi