En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le
François Hollande
 

François Hollande a annoncé mardi, à Pouilly-sur-Serre, la création de 60.000 poste supplémentaires dans l'Éducation nationale d'ici la fin 2017. Un engagement de sa campagne en 2012.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

14 opinions
  • france royal
    france royal     

    Hollande gère aussi les quotas dans l'éducation nationale. Il y a des gosses en primaire qui font de l'occupationnel, coloriage entre autre par des instits en cours de formation. Les facs d'art vont être saturés dans les années à venir. Mais bon soyez contents il y a plus d'instits

    iamagic
    iamagic      (réponse à france royal)

    Vous avez raison! On prend tout et n'importe qui, histoire e faire en sorte qu'un poste soit occupé, mais ce sont les gosses qui en pâtissent!

  • ocean
    ocean     

    Fin 2017 ? qui sera au pouvoir ?

  • ocean
    ocean     

    Mr le Président promet 60 000 postes , ou est le probleme , c' est pas vous qui payent c 'est l' état ? ou est le probleme ?

  • Grincheux
    Grincheux     

    Les 60.000 postes supplémentaires comptent-ils les départs naturels à la retraite ?

  •  
          

    dehors hollande on étouffe

  •  
          

    De la matière fécale dans tous les steaks américains

  • Pasquinel
    Pasquinel     

    Lui ! c'est l'homme qui promet !!! mais on ne voit jamais rien arriver !! son reve ! que tous les Français aient une mémoire de poisson rouge ! et ça grace a Bellekasime , c'est possible !

  • scheise
    scheise     

    Mensonges et incompétence les 2 mamelles du socialisme

  • MANENTIAL
    MANENTIAL      

    Démocratie en cage

    Les rentrées politiques se suivent mais ne se ressemblent pas. Les médias font habituellement le tour des universités d’été des partis. Ils y font notamment échos sous forme de retransmission des discours de clôture. Dans la maigre législation censée garantir le pluralisme dans les médias, ce rôle incombe notamment aux chaînes parlementaires. Financée par nos impôts, la chaine parlementaire est chargée par la loi du 30 septembre 1986 d’une "mission de service public, d’information et de formation des citoyens à la vie publique". A ce titre, elle doit "proposer une programmation reflétant la diversité de la société française. » Et « dans le cadre de son indépendance éditoriale, elle doit veiller à l’impartialité de ses programmes. »

    C’est à ce titre que le Parti de Gauche a toujours vu une partie de ses "remues-méninges" retransmise en direct, depuis sa création en 2009. Bien sûr c’est peu de choses face aux violations quotidiennes du pluralisme permises par la 5ème République. L’année médiatique 2014-2015 a ainsi marqué un verrouillage historique des temps de parole. 74% de temps d’antenne radio et télé pour les invités du PS, de son gouvernement et de l’UMP/LR! Alors que les mêmes partis ne totalisaient que 35% des suffrages exprimés aux élections européennes de 2014. Et alors que sur la même période, les partis du Front de Gauche n’ont eu que 3% de temps d’antenne.
    Fraichement nommée en 2015 par le PS à la tête de la chaîne parlementaire de l’Assemblée nationale, Marie-Eve Malouines a décidé en cette rentrée qu’il n’y avait plus lieu de retransmettre le discours de Jean-Luc Mélenchon. Elle a prétendu que ce n’était pas le rôle des chaînes parlementaires de faire du direct. Pourtant, la même journée elle retransmettait en direct le discours de Manuel Valls aux universités d’été du PS! Un exemple révélateur du paysage médiatique de plus en plus étriqué dans lequel les médiacrates essaient d’enfermer la démocratie en vue de 2017. Et une preuve supplémentaire de la nécessité de changer radicalement la règle du jeu pour que les médias se mettent au service des citoyens -

  • MANENTIAL
    MANENTIAL      

    Hollande avait déjà promis cela en 2012
    melenchon indique que seul 4500 on été crée
    la ministre e l'education dit le contraire
    le nouvel obs donne raison a melenchon

Lire la suite des opinions (14)

Votre réponse
Postez un commentaire