En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le
Christiane Taubira est intervenue lors du point presse en marge du Conseil des ministres.
 

La ministre de la Justice a assuré qu'elle ne démissionnerait pas de son poste car elle n'avait "pas menti". Elle a également affirmé qu'elle n'avait pas informé François Hollande de la mise sur écoute de son prédécesseur.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

16 opinions
  • nephtis56
    nephtis56     

  • Jean Pointure
    Jean Pointure     

    passe et repasse,comme les rapaces..

  • Jean Pointure
    Jean Pointure     

    d'accord

  • Jean Pointure
    Jean Pointure     

    son nez s'allonge...pinochio.un gouvernement de menteurs,vivement marine

  • leonidas
    leonidas     

    Lorsque l'on ment , il faut avoir une trés bone mémoire !!

  • He Ben He Ben
    He Ben He Ben     

    Quelle menteuse, maintenant c'est nous qui n'avons pas compris sa réponse elle dit qu'elle ne connaissait pas le contenu des écoutes. Elle a un problème de compréhension et s'est grave au poste qu'elle occupe. Elle est vraiment une INCAPABLE tout simplement.

  • homme123
    homme123     

    ô.. que si Madame la Garde ses Sceaux ..vous avez en espace de 2 jours seulement, ...menti 3 fois...Pas mal pour une ministre de la justice...

  • antistaliniste
    antistaliniste     

    On dirait la leonarda brandissant son CAP devant les caméras en guise de preuve de sa valeur et de sa bonne foi. La tobirat est une fieffée menteuse. Plus pourri qu'un socialiste tu meurs.

  • EQUATEUR
    EQUATEUR     

    Elle nous fais une CAHUSIENE quel arrogance incroyable .

  • sasha45
    sasha45     

    Je ne comprend toujours pas pourquoi ils ont nier en cœur ne pas être au courant des écoutes alors que vu le sujet traité et il est évident que ces écoutes empiètent obligatoirement sur des discussions politique interne à l'UMP et que ce dilemme devait faire l'objet de concertations au plus haut niveau et non laissé uniquement à l'appréciation d'un procureur puisque politiquement cela crée un préjudice à un parti en ayant connaissance de leur échanges sans aucun rapport avec l'affaire en cours sur Sarkozy .... mais si effectivement cette concertation à eut lieu et qu'ils ont donné leur accord ...ça peut poser problème et vaut mieux nier l'avoir su ...

Lire la suite des opinions (16)

Votre réponse
Postez un commentaire