En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le
Les fenêtres du dernier étage de l'ambassade des Etats-Unis à Paris ne sont en fait qu'une bâche peinte en trompe l'oeil.
 

Selon Libération, qui a révélé mardi soir que trois présidents  français ont été directement espionnés par la NSA, un centre d'écoutes serait installé au dernier étage de l'ambassade américaine, à Paris, dissimulé par une large bâche en trompe-l'oeil. Le tout à quelques pas du palais de l'Elysée.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

4 opinions
  • 109600
    109600     

    Voila une information qui a été rendue publique et qui n'a pas rencontré une indignation dans les rangs de l'extrème gauche et des hystériques anti-américains. Faut dire que les EU n'étant pas dans le coup ils ont préféré regarder ailleurs.
    le Point 3/12/14 « Située à Chevilly-Larue, banlieue pavillonnaire du sud de Paris, cette annexe de deux immeubles type HLM comprend en effet trois immenses antennes paraboliques, installées il y a "trois-quatre ans". L'une d'elles mesure plus de cinq mètres de hauteur. Or, d'après une "source fiable" consultée par l'hebdomadaire, ce centre serait surveillé de près par la DGSI. Il est soupçonné de dépendre de l'équivalent chinois de la NSA américaine, l'APL-3. À savoir le troisième département de l'état-major de l'Armée populaire de libération chinoise. »

  • ABC90
    ABC90     

    mais le grand Sarkozy a laissé faire depuis 2004 .... les Bush ont dû se marrer avec Bismuth

  • MrParano
    MrParano     

    "... à peine croyable" ? Après des années de dénigrement, d'autocensure, et d'acharnement systématique, les médias dominants sentent visiblement le vent tourner. Les citoyens ont de plus en plus facilement accès à l'information alternative, et commencent à réaliser que certaines théories soutenues par les plus vigilants d'entre nous n'ont, en fait, rien de théorique. Mieux vaut tard que jamais.

    Boz Ramboz
    Boz Ramboz      (réponse à MrParano)

    Savoir et remettre sur la tapis qu'ils nous espionnent depuis les années 50 dès la mise en place d’Échelon n'est pas pour autant une raison d’acquiescer à n'importe quelle théorie complotiste loufoque.
    On a l'impression que vous découvrez cette pratique tout en vous donnant un genre averti, c'est assez bizarre.

    MrParano
    MrParano      (réponse à Boz Ramboz)

    Les théories "loufoques" deviennent parfois des faits clairement établis. Celles concernant ce bâtiment, et en particulier le dernier étage, circulent depuis longtemps et ont été plutôt bien étayées. Mais, comme bien d'autres, elles n'ont semble t il jamais suscité la curiosité de nos grands médias, probablement parce que "ce n'est pas sérieux" (traduction: ça ne sort pas tout cuit de l'AFP). Je vois bien une autre cause possible à cette extrême frilosité, mais je crains qu'il soit encore plus pénible d'en admettre l'éventualité.

    Boz Ramboz
    Boz Ramboz      (réponse à MrParano)

    Il y'a un partenariat avec la NSA et la CIA donc faut pas s'étonner que ça existe ce genre de bricolage sur le toit.

  • tribut
    tribut     

    Il me semble que les services d'espionnage américains sont appelés depuis longtemps "les grandes oreilles". Il faut bien qu'ils méritent leur surnom. Les services français seraient-ils jaloux de ne pas savoir en faire autant?

Votre réponse
Postez un commentaire