En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le
Nicolas Sarkozy disposerait d'une "taupe" au sein de l'Etat, selon "Mediapart"
 

Me Thierry Herzog, conseil de Nicolas Sarkozy, conteste notamment la légalité même des écoutes, et leurs retranscriptions, pratiquées sur sa ligne et celle de Nicolas Sarkozy.

A lire aussi

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

8 opinions
  • keops
    keops     

    avec les socialiste les écoutes sont monnaies courante

  • keops
    keops     

    pas plus menteur qu un gaucho

  • Nelson
    Nelson     

    Excellent !

  • treza555
    treza555     

    Pour certains juges ,le mot batard est faible.

  • treza555
    treza555     

    Et si on plaçait des membres et des proches de la majorité sur écoutes ? Qu’est-ce que ça nous apprendrait ?


    La réhabilitation des méthodes utilisées par la STASI étant particulièrement à la mode depuis le 6 mai 2012, je propose que l’on s’en serve pour placer sur écoutes plusieurs membres de la majorité.





    On pourrait placer François Hollande sur écoutes, notamment pour savoir quels sont exactement ses rapports avec les journalistes du Monde, ou encore avec la directrice du quotidien qu’il a récemment reçue à l’Elysée. On pourrait sinon plus globalement placer le Président de la République sur écoutes afin de savoir quels sont ses rapports avec les médias qu'il carresse dans le sens de poil avant d'être interviewé, comme ici avec Laurent Delahousse.





    On pourrait également placer Jean-Marc Ayrault sur écoutes pour savoir quelle est la nature réelle de ses déplacements « officiels » dans certaines villes, ce qui nous permettrait de déterminer s’il fait ou non campagne pour le PS avec l’argent des français.





    On pourrait aussi placer sur écoutes Christiane Taubira histoire de savoir si comme elle le prétend, sa directrice de cabinet et elle-même sont deux étrangères qui se cotoient mais qui ne se parlent jamais.





    On pourrait encore placer Harlem Désir sur écoutes pour savoir si c’est François Hollande qui tire les ficelles au Parti Socialiste, alors qu’il avait pourtant promis qu’il ne serait pas le chef de la majorité.





    On pourrait également placer sur écoutes Anne Hidalgo, dont les équipes municipales à son service font circuler des mails douteux laissant à penser que l’argent des parisiens est utilisé pour servir les intérêts de la candidate.





    On pourrait placer Edwy Plenel sur écoute histoire de savoir quels sont ses rapports avec la majorité, Matignon et plus précisément l'Elysée. Agit-il sur influence, cherche-t-il à rendre service ou est-il d'une neutralité implacable ? Comment et grâce à qui s'est-il procuré des enregistrements dont la publication a pourtant violé le secret de l'instruction ?






    On pourrait également placer sur écoutes Manuel Valls pour savoir combien de P.V des copines de Madame Valls ont sauté depuis qu’il est Ministre de l’Intérieur, alors que les franciliens se sont fait alligner les uns après les autres lundi dernier... Des PV, oui, mais pour les autres ! Surtout pas pour les amies de ma compagne !







    On pourrait également placer sur écoute Yamina Benguigui, soupçonnée d’avoir allégrement menti en remplissant sa déclaration de patrimoine.





    On pourrait également placer Cécile Duflot sur écoutes pour savoir si comme son parti, EELV, elle cautionne l’acte terroriste perpétré mardi dernier à Fessenheim.





    On pourrait également placer sur écoutes Arnaud Montebourg pour savoir notamment s’il perçoit des contreparties lorsqu’il s’improvise panneau publicitaire pour des marques françaises.





    On pourrait encore placer sur écoutes les proches conseillers du Chef de l’Etat pour savoir s’il est vrai qu’il s’est organisé une véritable « traque au mouchard » à l’Elysée pour retrouver celui qui a révélé le rendez-vous secret entre François Hollande et les deux journalistes du Monde.





    On pourrait encore placer sur écoute Claude Bartolone à qui il est reproché de se comporter comme un parrain de la mafia dans le 9-3.





    On pourrait également placer sur écoutes Laurent Fabius histoire qu’on sache un jour comment son fils, non imposable, a réussi à contracter un prêt de plusieurs millions d’euros remboursable en une seule fois d’ici la Saint Glinglin…





    On pourrait aussi placer sur écoutes Jérôme Cahuzac histoire de savoir d’où provient tout l’argent qu’il est allé planquer à l’étranger, pourquoi de telles sommes lui avaient été données et quelle était réellement la destinée de tout ce fric.





    Et j’en passe…

    Tant qu’à réhabiliter les méthodes intrusives de la STASI, autant y aller franco et ne pas se gêner ! Je suis convaincu que nous pourrions probablement apprendre des choses excessivement intéressantes !

  • mouais
    mouais     

    Pas plus menteur qu' un socialiste

  • Nelson
    Nelson     

    Pas plus menteur qu'un journaliste

  • quidambof
    quidambof     

    pas plus menteur qu'un avocat

Votre réponse
Postez un commentaire