Duflot appelle "tout le monde" à signaler les logements vacants

"Tous ceux et celles qui ont connaissance de ces bâtiments ou logements vacants sont invités à en faire part aux services de l'Etat, aux préfets", a exhorté, jeudi, la ministre du Logement en déplacement à Bordeaux.

H.F. avec AFP
Le 27/12/2012 à 21:20
Mis à jour le 27/12/2012 à 21:26
Cécile Duflot (AFP)

Duflot promet d'utiliser tous les logements existants


Appelant "tout le monde à se mobiliser", Cécile Duflot a appelé les particuliers et les services publics à signaler les bâtiments vides des administrations et des institutions, difficiles, selon elle, à identifier.
    
"La réquisition n'est pas nécessaire quand tout le monde y met de la bonne volonté", a d'abord expliqué la ministre du Logement à Mérignac, en banlieue de Bordeaux, où elle rencontrait des familles relogées depuis quelques jours dans des logements prévus pour du personnel de la Direction générale de l'Aviation civile (DGAC).
    
Une dizaine de logements, des T4 ou T5 inoccupés depuis des mois ou plus, identifiés par la mairie de Mérignac, ont été mis à disposition en quelques jours, via une convention entre DGAC, préfecture de la Gironde, et un bailleur social, Gironde Habitat, à des familles suivies par Emmaüs.

Un patrimoine "est très difficile à identifier"

Mais ce type de patrimoine caché "est très difficile à identifier", a reconnu Cécile Duflot. "Il faut donc sensibiliser à cette question l'ensemble des services publics".
    
"Administrations, professionnels.. tous ceux et celles qui ont connaissance de ces bâtiments ou logements vacants sont invités à en faire part aux services de l'Etat, aux préfets", a ajouté la ministre avant d'insister : "Si tout le monde se mobilise et est réactif, une convention peut être plus utile et rapide que les dispositifs coercitifs", comme une réquisition qui peut prendre des mois.
    
Face aux critiques de Droit au Logement (DAL), qui lui avait offert le 25 décembre un pied-de-biche doré pour lui demander d'accélérer les réquisitions, Cécile Duflot a indiqué jeudi sur Europe 1 que des procédures ont été lancées depuis début décembre, mais que la procédure était "assez longue", pouvant aller jusqu’à 4 à 5 mois entre l'envoi du premier courrier en recommandé au propriétaire et l'ouverture du bâtiment.

Élections

Les résultats dans votre ville

La question du jour

Etes-vous pour l'instauration d'un forfait aéroport pour les taxis?