PMA : une journée de débats agitée à l'Assemblée

Revivez la reprise des débats autour du projet de loi sur le mariage homosexuel à l'Assemblée nationale.

M.G. | A.K. avec AFP
Le 03/02/2013 à 11:26
Mis à jour le 03/02/2013 à 19:48
Bruno Le Roux est l'invité de BFM Politique ce dimanche. (Capture BFMTV)

>> L'ESSENTIEL

• 02 février - Adoption de l'article 1 qui ouvre le mariage aux personnes de même sexe

• Adopté à 249 voix contre 97

• 5.000 amendements ont été déposés par l'opposition

Au lendemain de l'adoption de l'article 1, ouvrant l'ouverture du mariage aux couples de même sexe, plus de 4.000 amendements, sur les 5.000 déposés émanant de l'opposition, restaient en discussion dimanche. Revivez cette nouvelle journée de débats, aussi chargée que mouvementée.

>> Ce live est terminé. Retrouvez l'essentiel de cette journée en cliquant ici.

18h35 - Même son de cloche chez Marisol Touraine. Invitée de France 5, la ministre de la Santé a affirmé que le gouvernement a "besoin de temps". La loi sur la famille ne sera pas présentée fin mars comme c'était prévu initialement, mais fin 2013".

18h25 - Bruno Le Roux sur la PMA. "Je suis favorable à la PMA, rappelle Bruno Le Roux sur BFMTV, mais je pense qu'il faut un débat pour renforcer le consensus qu'il doit y avoir sur la question", assure le chef de file des députés PS. Celui-ci rappelle que le Conseil national d'éthique "a un avis consultatif", et que la PMA "est un engagement de la part du président de la République". La PMA "sera votée", ce n'est donc "qu'une question de calendrier", assure Bruno Le Roux

18h - Riester et Apparu s'abstiennent. Frank Riester et Benoist Apparu, les deux députés UMP qui se sont déclarés en faveur du texte sur le mariage pour tous, se sont abstenus sur les amendements déposés par l'UMP. Parmi eux, l'amendement déposé par Hervé Mariton, permettant de refuser par testament l'adoption de son enfant par un couple homo. Il vient d'être rejeté.

17h - Bruno Le Roux dément toute contradiction. Le chef de file des députés socialistes à l'Assemblée est revenu sur les déclarations contradictoires du gouvernement sur la procréation médicalement assistée.

16h35 - Mariton et Buffet agacés. Dans les couloirs de l’Assemblée nationale, Hervé Mariton, député UMP de la Drôme, et Marie-George Buffet, députée PCF de Seine-Saint-Denis, n’ont pas caché leur agacement à propos des affirmations contradictoires du gouvernement sur la PMA.

16h - La droite jubile. Devant les apparentes contradictions du gouvernement sur la question de la PMA, les députés UMP crient victoire. "Il y a un recul du gouvernement! Un recul du gouvernement ça se prend et ça s'applaudit!", a lancé Hervé Mariton dans l'hémicycle, à la reprise des débats sur le mariage homo. Le député UMP Philippe Gosselin a lui parlé de "couac".

15h55 - Alain Vidalies intervient. Cette fois, c'est Alain Vidalies, le ministre chargé des Relations avec le parlement qui affirme qu'il y aura une seule loi sur la famille "avant la fin de l'année", comprenant la PMA. Alain Vidalies a pris soin de précoser qu'il parlait "avec l'accord de Jean-Marc Ayrault"

15h30 - Malaise politique au PS. Le recadrage de Matignon perturbe les députés socialistes. "Si le texte de la loi sur la famille arrivait ici sans la PMA, le groupe PS prendra ses responsabilités", a affirmé Bruno Le Roux, chef de file des députés socialistes à l'Assemblée.

14h45 - Deux positions différentes sur la PMA au PS : alors que Dominique Bertinotti a annoncé une loi sur la famille avec la PMA d'ici à la fin 2013, Matignon annonce que la question de la procréation médicalement assistée ne sera pas forcément traitée dans ce texte, précisant vouloir attendre l'avis du comité consultatif national d'éthique sur cette réforme. C'est ce qu'a affirmé Jean-Marc Ayrault, en déplacement à Phnom Penh.

>> Ayrault recadre Bertinotti sur la PMA

14h20 - PMA pour les homosexuelles : rejet des amendements écolos et communistes. Les députés ont largement rejeté les amendements écologistes et communiqtes visant à ouvrir la PMA aux couples de femmes homosexuelles. Le débat s'est déroulé dimanche matin dans une relative sérénité. Les députés UMP ont évoqué "les enfants Playmobil", "choquant" ainsi Christiane Taubira et Dominique Bertinotti. Les amendements ont finalement été rejetés par 217 voix contre 20.

13h25 - Dominique Bertinotti s'exprime sur BFMTV. "La loi sur la famille abordera les questions juridiques des diverses situations familiales", a précisé la ministre déléguée à la Famille.

13h - La loi sur la famille présentée en 2013. La ministre déléguée à la Famille, Dominique Bertinotti, rappelle que "la question de l'ouverture de la PMA aux couples de même sexe figurera dans la loi sur la famille". Elle annonce dans le même temps que ce texte sera présenté au Parlement "avant la fin de l'année 2013".

12h00 - Retour sur une séance nocturne mouvementée.
Les députés se sont invectivés à plusieurs reprises.

11h00 - Le mariage aux couples résidant à l'étranger dans des pays qui interdisent le mariage homosexuel garanti. Les députés viennent adopter à une très large majorité (184 voix contre 6 pour le sous-amendement UMP) l'amendement PS retouché par l'UMP, qui "vise à garantir l'accès au mariage pour tous les couples dont l'un des membres est un ressortissant Français, quel que soit leur pays de résidence".

10h30 -
Le week-end s'annonce studieux pour les députés. Certains ont leurs astuces pour tenir le coup. Reportage sur place.

10h00 - Reprise des débats sur le projet de loi, alors que samedi soir la majorité de l'Assemblée nationale a repoussé une série d'amendements des députés UMP. Des textes proclamant que "l'intérêt supérieur de l'enfant est de vivre prioritairement auprès de son père et sa mère biologiques" et que "nul n'a de droit à l'enfant".

Résultats élections européennes 2014

Toute l'actu Politique

La question du jour

Êtes-vous attentifs aux déclarations d’intérêts des députés et sénateurs?