En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le

PARIS (Reuters) - Les deux commandants militaires des insurgés libyens de Misrata ont demandé mercredi matin à Nicolas Sarkozy de convaincre ses...

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

6 opinions
  • le stefyu
    le stefyu     

    Les dysfonctionnements du nouveau système informatique Chorus, utilisé par l'Administration pour le règlement des factures de ses fournisseurs, aura coûté 45 millions d'intérêts moratoires aux finances publiques en 2010, apprend-on auprès de la commission de la défense de l'Assemblée nationale. En 2009, ce coût s'élevait à 18 millions d'euros. 45 millions d'euros, cela représente quand même plus de 40 jours de guerre en Libye, selon les chiffres fournis par le ministre de la Défense.

  • bla
    bla     

    les memes qui étaient au coté de KADAFI (quand il nous l'a mis profond !) ?

  • pulz
    pulz     

    il faut arreter toutes ces guerres qui nous coutent une fortune alors qu'on est ruiné,et qui ne servent à rien

  • anticouillon
    anticouillon     

    Ouai et 3 balles et un nuts;
    Qu'ils se démerdent; ils veulent piquer le petrole à Kadaphie, ils se démerdent !
    On travaille pas pour leur ambitions de mort et de richesses gagnées par la force des autres!

  • ezah
    ezah     

    mais quand est ce qu' on lui fera fermer sa grande gueule à ce bhl ??!

    ce type respire le mensonge et le sionisme,ça me répugne et de voir sarko boire ses paroles alors là je crois bien que c'est le pompom

  • Ancien Prof
    Ancien Prof     

    Les insurgés de lybie demandent des armes, mais Sarko ne peut pas leur en donner directement, sinon il perdrait la face. Alors on va vendre des armes à un ou deux pays arabes pour qu'ils les donnent aux Lybiens, et les factures françaises ne seront jamais payées. On se contentera de faire jouer l'Assurance de la COFACE française pour couvrir les factures d'armes, et le tour est joué. C' est le contribuable français qui va payer les armes founies aux insurgés lybiens...CQFD

Votre réponse
Postez un commentaire