En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le
La Republique en Marche (REM) party's French MP Olivier Veran poses on June 22, 2017 at the French National Assembly in Paris for the welcoming of the newly-elected MPs following the second round of the French parliamentary elections (elections legislatives in French).
 

Parmi eux, Olivier Véran, député LaREM de l'Isère et rapporteur général de la commission des affaires sociales à l'Assemblée nationale.

Inscrivez-vous à la Newsletter Politique

Newsletter Politique

A lire aussi

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

15 opinions
  • fourmirouge
    fourmirouge     

    Il serait bien de mener une réflexion globale. Est il légitime aussi de pousser les gens qui n'ont pas les moyens matériels et ou psychologiques à faire des enfants pour les allocs. Les services d'aide sociale à l'enfance, les CMPP sont pleins d'enfants victimes de défaillance parentale....?

  • lugeot
    lugeot     

    Dejà si l'on n'accordait les alloc , qu'au bout de 5 ans de presence legitime en France , ou s'il fallait etre français , en obtenant la naturalisation comme avant guerre au bout de 25 ans, de durs et laborieux services.

  • hortence
    hortence      

    est il normal que les parents dont les enfants sont placés touchent les allocations familiales (ils avaient droit à l'allocation rentrée scolaire récemment supprimée )

  • hortence
    hortence      

    est il normal que les parents dont les enfants sont placés touchent les allocations familiales (ils avaient droit à l'allocation rentrée scolaire récemment supprimée )

  • vauban
    vauban     

    posez vous la question pourquoi ça va mal en France:

    Le dernier rapport de l'OCDE, place la France en tête, sur 29 pays, du niveau de dépenses sociales publiques.
    Les dépenses de protection sociale représentent 33,8% du PIB.
    Les dépenses de protection sociale représentent 715 milliards d'euros, soit 33,8 % du PIB, selon les données de la Drees (service statistiques du ministère des Affaires sociales) dans son dernier rapport sur "La protection sociale en France".

    Gibes13800
    Gibes13800       (réponse à vauban)

    Et il y aussi nos parlementaires qui se gavent sur notre dos

    vauban
    vauban      (réponse à Gibes13800 )

    exemple:
    un sénateur coute 4,15€ par an et par français

    Gibes13800
    Gibes13800       (réponse à vauban)

    Faux.venez pas me dire que par ex:Mme fillon ou mr cahuzac ont coûté 4,15 euros.heueu sèment que la presse est la

    Gibes13800
    Gibes13800       (réponse à vauban)

    Faux avec tous les avantages qu'il ont nos deputes et nos sénateurs n'ont pas cette somme.demandez au hasard à Mme fillon combien elle a perçue

    Gibes13800
    Gibes13800       (réponse à vauban)

    Faux avec tous les avantages qu'il a nos deputes et nos sénateurs n'ont pas cette somme.demandez au hasard à Mme fillon combien elle a perçue

  • vauban
    vauban     

    les allocations familiales avaient un sens après la guerre pour pousser à la natalité, actuellement ce n'est plus évident, on pourrait commencer par baisser toutes les allocs de tout le monde.

    Gibes13800
    Gibes13800       (réponse à vauban)

    Non ils faut supprimer les avantages de nos politiques de tout bord qu'ils soient car ils se gavent sur notre dos

  • MOI50
    MOI50     

    On va encore pénaliser les familles qui ne sont pas à la charge de la société. La mesure la plus radicale serait de limiter les allocations à 4 enfants et rien pour les suivants.

    cedric jozon
    cedric jozon      (réponse à MOI50)

    Il faudrait surtout faire comme dans beaucoup d'autres pays. Payer les allocations en bon nourriture et/ou matériel scolaire.
    Tout de suite vous limiter les abus.

    Gibes13800
    Gibes13800       (réponse à MOI50)

    Avant de supprimer les allocations commençons par supprimer les avantages à tous nos hommes politiques de n'importe quel parti qui se gavent sur notre dos

  • a contre courrant
    a contre courrant     

    Les riches !
    6500 € par mois en travaillant à 2, avec 3 enfants, en région parisienne, c' est ça être riche?
    Jeunes gens si vous avez fait des études et que vous avez des compétences, fuyez la France avant d' être pris au piège.
    La France n' aime pas les gens qui on un savoir faire, qui cotise, et paye des impots.

    Gibes13800
    Gibes13800       (réponse à a contre courrant)

    Oui au fond il vaut mieux prendre l'argent sur ceux qui gagent 1500 euros.tout le monde doit participer au redressement.après il est vrai que l'on peut fairé d'autres économies en suprématie des parlementaires

    cedric jozon
    cedric jozon      (réponse à Gibes13800 )

    Faite le calcul suivant :
    A 6500€ pratiquement aucune aide dit l'article.
    Garde d'enfants -3ans au mois : 2000€
    6500-2000 =4500
    Impôt mensuel : 1200€
    4500-1200=3200
    Donc en gros 1600€ par personne à la fin.

    C'est incroyable comme avec 100€ de plus ça donne l'impression d'être d'une extrême richesse...

    a contre courrant
    a contre courrant      (réponse à Gibes13800 )

    Supprimer l' universalité des allocations familiales, c' est risquer de perdre les cotisation qui vont avec. On est pas obliger de cotisé pour une chose à laquelle on a pas droit. Sinon ce ne sont plus des cotisation mais un impot.
    Les politiciens adorent montrer du doigt la classe moyenne supérieure, les saisés. Et beaucoup les suivent. Ca permet de faire oublier les cadeaux qu ils font au vrai riche et à eux même. Un couple, en admettant qu'il gagne 6500 € par mois toute sa carrière, qui élèvera 3 enfants, a peu de chance d' être un jour soumis à l' ISF.

    a contre courrant
    a contre courrant      (réponse à Gibes13800 )

    Supprimer l' universalité des allocations familiales, c' est risquer de perdre les cotisation qui vont avec. On est pas obliger de cotisé pour une chose à laquelle on a pas droit. Sinon ce ne sont plus des cotisation mais un impot.
    Les politiciens adorent montrer du doigt la classe moyenne supérieure, les saisés. Et beaucoup les suivent. Ca permet de faire oublier les cadeaux qu ils font au vrai riche et à eux même. Un couple, en admettant qu'il gagne 6500 € par mois toute sa carrière, qui élèvera 3 enfants, a peu de chance d' être un jour soumis à l' ISF.

    Gibes13800
    Gibes13800       (réponse à Gibes13800 )

    En supprimant des parlementaires

  • Martine Lepeuve
    Martine Lepeuve     

    tout dépend ce qu on appelle aisée si c'est 1200 € pour une personne seule 1800 pour un couple comme pour les retarites

  • caramel23
    caramel23     

    pourquoi pas commencer par les supprimer à celles qui vêlent tous les ans sans surveiller , élever ,éduquer , juste pour passer à la caisse !!!!!

Lire la suite des opinions (15)

Votre réponse
Postez un commentaire