En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le
Les députés UMP Yves Albarello, Daniel Fasquelle et Marc Le Fur, se voient infliger "un rappel à l'ordre".
 

Daniel Fasquelle et Marc Le Fur, sanctionnés par le bureau de l'Assemblée nationale pour des incidents survenus lors du débat sur le mariage homosexuel, ont réagi à des méthodes "d'un autre âge".

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

25 opinions
  • HeyBaal
    HeyBaal     

    La première dignité d'un élu c'est d'écouter le Peuple Souverain. Le reste c'est du blabla.

  • HeyBaal
    HeyBaal     

    Non ils ne nous ont pas retiré notre liberté d'expression, la preuve, on est en train de les traités de sales petits fachos.

  • HeyBaal
    HeyBaal     

    @RawSpace c'est ce qu'on pensé les dictateurs de toute époque. Vous aimez vous prétendre intelligent et pourtant vous ne savez faire preuve d'aucune finesse d'esprit. C'est consternant.

  • HeyBaal
    HeyBaal     

    C'est justement ce que disait Taubira quand les députés l'ont accusé de couvrir son collaborateur.

  • HeyBaal
    HeyBaal     

    Vous parlez des mêmes étudiants qui se précipitent en masse dans la rue dès qu'un crétin vient leur faire croire qu'on va privatiser l'université ? Qui se prennent pour "l'élite" alors qu'ils ne sont que des moutons avec quelques années en plus qui, pour les 3/4, ignorent encore tout de la vie active, et sont pas foutus d'envoyer un fax ou rédiger un courrier officiel ?

  • HeyBaal
    HeyBaal     

    Et donc le même grand démocrate qui ose prétendre que le peuple est l'ennemi de la démocratie, n'a pas jugé utile de chercher pour savoir si le sous fifre de Taubira avait ou non provoqué ces personnes ? Il est à l'image de notre justice, d'une impartialité qui ne saurait souffrir de la moindre critique ...

  • Christian Allart
    Christian Allart     

    --------------------------------------------------------------------------------
    Date: Tue, 23 Apr 2013 15:13:37 +0100
    From: francois.dauphin@yahoo.fr
    Subject: Tr : Tr: Fwd: THollande; celle là elle va faire du bruit
    To: christ59700@hotmail.fr; grazyna.wroblewska@laposte.net







    >


    Vu sur un blog de MEDIAPART
    François Hollande veut moraliser la politique ? Qu’'il montre l’exemple !
    Voilà qui tombe finalement fort mal pour le président Hollande : au moment où il veut nettoyer un peu la politique française le voilà rattrapé par une délicate affaire personnelle. Et comme vous allez le découvrir, il ne lui sera pas simple de s’en sortir sans dommages.
    Si on lui avait dit, que pour sauver son quinquennat, il lui faudrait impérativement se marier à Valérie Trierweiler ou, au moins, se pacser !
    Incroyable ? Impensable ? Pas tant que ça.
    Tout commence il y a un mois avec la plainte d’un certain Xavier Kemlin, le 14 mars dernier. le bouillant défenseur de petits actionnaires a jugé scandaleux que Valérie Trierweiler, la Première Dame / Copine / Maîtresse de Hollande puisse bénéficier des largesses de la République puisqu’elle se fait loger, nourrir, entretenir, payer son personnel et ses déplacements alors qu’elle n’a aucun lien juridique ni avec François Hollande, ni avec le peuple français dans les poches duquel elle tape en toute décontraction.
    Bien évidemment, à la suite de cette plainte, la presse s'’était à la fois faite relativement discrète, et relatait l’'affaire sur un ton goguenard
    Seulement voilà : la plainte est bien enregistrée, et il faudra l’instruire. D’'autant que sur le plan pénal, il n’y a pas trop de doute : si Valérie Trierweiler n’est ni pacsée, ni mariée à Hollande, elle n’est pas non plus élue ni chargée d’une mission officielle et ne peut donc en aucun cas bénéficier, par exemple, d’une équipe permanente de six « experts » autour d’'elle à l’Élysée chargés de sa « communication ».
    Et si donc Trierweiler est bel et bien reconnue comme une simple maîtresse de Hollande, elle a de fait participé à des détournements de fonds publics à des fins personnelles. Inutile de dire que les peines prévues sont incompatibles avec le protocole. Tout ceci n’est guère synchrone avec l’'idée qu’'on peut se faire d'’une république irréprochable ou d’'une quelconque moralisation de la vie politique en France.
    Bien sûr, on pourra objecter que tout porte à croire que nos deux amants roucoulant ensemble depuis quelques temps déjà, et que ce fait était connu de tous avant même le début de la campagne présidentielle, on assiste à un concubinage notoire. François vit à la colle avec Valérie, et après tout, pourquoi pas, hein ? Le mariage, c'’est pour tous, sauf eux et n’'en parlons plus.
    Sauf qu’'alors, on se retrouve dans une panade encore bien pire puisque ce concubinage, ayant officiellement commencé avant la campagne présidentielle, imposait au président de déclarer un patrimoine un peu différent de celui qu’'il nous présenta en 2012 (de 1.17 millions d’euros) et qui n’'arrivait donc qu’'un peu en dessous des 1.3 millions d’'euros fatidiques déclencheurs de l’'ISF. Mais sans même aller détailler la fameuse (fumeuse ?) déclaration de patrimoine du président, il faut bien admettre que concubins notoires, François & Valérie auraient dû déclarer un patrimoine commun qui aurait largement dépassé les sommes indiquées, Valérie n'’étant pas ce qu’'on peut appeler de la classe populaire. Et une déclaration de patrimoine farfelue, lors d'’une élection présidentielle, ne sera pas camouflée par une volée de petits bisous républicains : normalement, si la faute est caractérisée et le candidat condamné, cela équivaut à l’'annulation de la présidentielle et l’'inéligibilité de François.
    On peut tortiller les choses comme on veut, mais tout ceci se résume à deux chose :
    Soit Trierweiler n’'a pas de lien juridique avec Hollande et dans ce cas, elle doit payer pour ses frais et rembourser ceux qu’'elle a déjà fait, le contribuable n’'ayant pas à servir de tiroir-caisse.
    Soit Trierweiler est bien la concubine de notre Président des Bisous, et la déclaration de patrimoine de François Hollande est un faux lamentable, ce qui annule son élection et offre un boulevard à un bordel indescriptible qui arriverait à point nommé pour une France complètement désemparée.
    Évidemment, on peut compter sur la presse et, plus largement, sur l'’establishment pour étouffer tout ceci et n’'en faire qu’un petit vaudeville. C’est pourquoi relayer cette information et ses implications est indispensable : après tout, c’'est notre président lui-même qui réclame des mesures fortes pour moraliser la vie politique, que diable !


    > > > >
    > >
    > >

  • erwan75
    erwan75     

    La grandeur d'un élu voudrait que lorsque l'on ne représente plus personne, au pire on fait profile bas .. au mieux on dissous l'assemblée ... c'est cela avoir de la grandeur ... pas distribuer des "sanctions" comme un vieil instituteur à la retraite ...

  • erwan75
    erwan75     

    tout à fait, les français lui préparent une bonne correction qu'il n'est pas prêt d'oublier de sitôt ..

  • erwan75
    erwan75     

    c'est clair que s'il doivent vous y rejoindre ... la sanction est vraiment très sévère ... :)))

Lire la suite des opinions (25)

Votre réponse
Postez un commentaire