En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le
Bruno Le Roux, le chef du groupe PS à l'Assemblée estime qu'il n'y a plus de "malentendu" sur la déchéance de nationalité.
 

Le groupe PS à l'Assemblée et le gouvernement sont tombés d'accord sur "la formulation de la déchéance de nationalité", a indiqué mercredi Bruno Le Roux. La référence aux apatrides qui faisait débat au PS, ne figurera pas dans la loi d'application.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

12 opinions
  • ocean
    ocean     

    La loi sur la décheance ,change toutes les 5 minutes , pas sérieux tout cela

  • Runner
    Runner     

    Plus les jours passent et plus cette loi se vide de son sens. Hollande s'est empêtré avec ça et ne sait plus comment s'en sortir. C'est ni plus ni moins que de la gestion Hollande...A la voile!

  • mirabelle57
    mirabelle57     

    Le patron des socialistes a révélé le pot aux roses " le malentendu sur l'interdiction de l'apatride",et miracle,plus rie ne s'oppose à ce qu'une
    "très large majorité" de élus PS vote la révision de la Constitution !!

  • L'imprécateur
    L'imprécateur     

    ILS ONT MOINS DE SCRUPULES EN ALGERIE

    Selon la nouvelle Constitution qui doit être votée dimanche, les détenteurs de plusieurs nationalités ne pourront plus avoir accès aux hautes fonctions de l'État algérien.
    «Les autorités n'ont rien trouvé de mieux pour écarter toute compétence susceptible de dévoiler leur médiocrité dans la gestion des affaires courantes du pays!» Si l'ex-candidat à l'élection présidentielle de 2014, le Franco-Algérien Kamal Benkoussa, compte à nouveau se présenter, il devra renoncer à sa nationalité française. Ainsi en a décidé le président Bouteflika.
    Ahmed Ouyahia, directeur de cabinet de la présidence de la République et ex-premier ministre Algérien, a déclaré (fin janvier):
    «Ce qui est demandé à ces Algériens binationaux, c'est de renoncer à leur autre nationalité pour devenir ministre, ambassadeur ou wali. Ceux qui voudraient servir ou représenter l'Algérie à de très hauts niveaux de responsabilités, ne doivent avoir de loyauté qu'envers elle et doivent être dégagés de tout lien avec une puissance étrangère.»

    tintin
    tintin      (réponse à L'imprécateur)

    C'est "normal" tout simplement !

  • L'imprécateur
    L'imprécateur     

    ILS ONT MOINS DE SCRUPULES EN ALGERIE

    Selon la nouvelle Constitution qui doit être votée dimanche, les détenteurs de plusieurs nationalités ne pourront plus avoir accès aux hautes fonctions de l'État algérien.
    «Les autorités n'ont rien trouvé de mieux pour écarter toute compétence susceptible de dévoiler leur médiocrité dans la gestion des affaires courantes du pays!» Si l'ex-candidat à l'élection présidentielle de 2014, le Franco-Algérien Kamal Benkoussa, compte à nouveau se présenter, il devra renoncer à sa nationalité française. Ainsi en a décidé le président Bouteflika.
    Ahmed Ouyahia, directeur de cabinet de la présidence de la République et ex-premier ministre Algérien, a déclaré (fin janvier):
    «Ce qui est demandé à ces Algériens binationaux, c'est de renoncer à leur autre nationalité pour devenir ministre, ambassadeur ou wali. Ceux qui voudraient servir ou représenter l'Algérie à de très hauts niveaux de responsabilités, ne doivent avoir de loyauté qu'envers elle et doivent être dégagés de tout lien avec une puissance étrangère.»

  • Le Général
    Le Général     

    Nous avons aujourd’hui la réponse à une question que nous nous posions depuis plus de trente années. Pourquoi la France est-elle en difficulté ? Voyez la complexité de supprimer la nationalité française aux tueurs du Bataclan si ceux-ci avait réussi à survivre. Essayons de comprendre certains députés qui n’auraient pas voulu en faire des apatrides et qui préfèrent que l’image de la France soit représentée par des massacres à l’étranger.

  • pintre
    pintre     

    Avec Hollande et le PS, tout est une question de formulation. Exemple, l'âge de la retraite est maintenu à 60 ans, mais il faudra cotiser plus longtemps.

  • Runner
    Runner     

    Au cœur de l'échange, la position obscure du gouvernement sur la déchéance de nationalité, que le porte-parole s'est obstiné à ne pas vouloir clarifier davantage. «Je n'ai pas à vous confirmer si tel morceau de phrase est ou pas dans le texte, j'ai à faire un compte rendu d'un Conseil des ministres», a répondu sèchement Stéphane Le Foll à l'une des questions posées.

  • al Azar
    al Azar     

    DOUBLE NATIONALITE
    Jusqu'où est-elle acceptable ?

    Et si nous avions un (ou une...) Président de la République
    ayant une "double nationalité" par exemple :
    Russe, Marocaine, Américaine, Malienne, Turque....etc,
    La question se poserait-elle alors ?

    La question mérite-t-elle une censure discrétionnaire liberticide par la radio de la libre expression ??

  • al Azar
    al Azar     

    DOUBLE NATIONALITE
    Jusqu'où est-elle acceptable ?

    SUPPOSONS

    Et si nous avions un (ou une...) Président de la République
    ayant une "double nationalité" par exemple :
    Russe, Marocaine, Américaine, Malienne, Turque....etc,
    La question se poserait-elle alors ?

    La question mérite-t-elle une censure discrétionnaire liberticide par la radio de la libre expression ???































































































































































































































































































































    .

Lire la suite des opinions (12)

Votre réponse
Postez un commentaire