En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le
Les députés poursuivent l?examen du projet de loi sur l'immigration
 

par Emile Picy PARIS (Reuters) - L'examen du projet de loi sur l'immigration, qui suscite un réel malaise chez les députés de l'opposition mais...

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

5 opinions
  • vloummy
    vloummy     

    ça suffit l immigration

  • khalisse
    khalisse     

    le problème n'est pas de donner ou pas la nationalité mais de faire des citoyens de première et de seconde zone.Un citoyen français est un citoyen français point barre , il ne peut pas avoir une citoyenneté temporaire et une autre ou alors il faut changer la Constitution.Le deuxième problème c'est que lorsqu'on examine la citoyenneté au regard des droits il semblerait que tous les citoyens français n'ont pas les même droits et devoirs.La discrimination est une réalité qu'il ne faut pas nier parcque cela arrange.

  • AMDECAVE
    AMDECAVE     

    Je suis l’héritier d’un nom provenant de la peuplade gauloise : les ANDECAVES, qui occupait l’Anjou sous l’occupation romaine.
    Après que ROME ait été vaincue, l’ANJOU fut envahie par les SAXONS, puis par les FRANCS. C’est dire que mes ancêtres femelles ont été culbutées par des gaillards de tout poil.
    Je prends plaisir à faire état de mes origines, conforté en cela par l’énoncé de lieu-dit qui portent mon nom.
    Je suis sensible à l’intérêt que porte mon entourage à l’histoire de ma famille, en revanche je prends vivement la mouche à l’encontre de celui ou de celle qui voudraient mettre à mal mon ascendance.
    Dans ce sens j’instruis ma progéniture afin que dans les ans à venir elle connaisse son origine.
    Les ¾ de siècle de ma vie m’autorisent à faire la juste part des choses. En ce qui me concerne je défendrais envers et contre tout les us et coutumes que m’a transmis ma parenté, quitte à transgresser la loi.
    Joël Marga

  • sansreaction
    sansreaction     

    par le passé, les enfants d'immigrés confirmaient à 18 ans, leurs souhaits, ou ils partaient à l'armée, et optaient donc pour la nationalité Française, ou ne partaient pas et n'étaient pas Français!
    alors que maintenant, nous donnons automatiquement la nationalité Française à des jeunes qui n'en veulent pas!

  • Bulletin de Reinformation
    Bulletin de Reinformation     

    Il faut supprimer le droit du sol qui est une veritable aberration.

Votre réponse
Postez un commentaire