En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le

Invitée de RMC mardi 4 mars, Rachida Dati a évoqué la garde parentale en cas de divorce.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

1 opinion
  • jeeppy
    jeeppy     

    Madame DATI prône pour la préférence parentale pour l'éducation des enfants à savoir la mère, mais en même temps, milite à juste titre pour l'égalité des femmes au travail. Cela confirme bien que le père n'est là que pour donner une pension alimentaire pour l'éducation de l'enfant, mais en fait n'est qu'une rente déguisée pour la mère. Equité ? pour nos femmes ministres, c'est beaucoup d'avantage à la femme jusqu'à lui donner tellement d'avantage, que les hommes gagnent plus certes, mais au bout du compte donne tout. VIVE La FRANCE vive nos ministres et toute la clique politique; L'équité, me semble t'il, veut dire même avantages, même droits, a savoir celui du père, vaut il moins que celui de la mère ?? Seul l'argent mène la danse pourquoi ne pas définir une pension alimentaire nationale basée sur le "coût" d'un enfant à élever, que le père soit smiquard ou cadre ou même milliardaire, où beaucoup plus rarement (Madame le ministre l'a confirmé) la mère.
    Homme divorcé avec enfant = vache à lait pour la maman.Jacpot assuré à 98%

Votre réponse
Postez un commentaire