En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Rachida Dati sur BFMTV et RMC vendredi matin.
 

La députée européenne des Républicains n'a pas assisté à la réunion de son parti sur l'islam. Et ne cache pas qu'elle aurait préféré un autre thème pour la première réunion de travail de son parti après le congrès.

A lire aussi

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

3 opinions
  • La comtesse
    La comtesse     

    On savait qu’il existait des livres et des auteurs proscrits – Zemmour, Houellebecq, Onfray et même Todd – que les collaborateurs du Premier ministre brûlent à coups de gousse d’ail et de tribunes dans la presse, sans que la température monte à 451 degrés Fahrenheit. Six ans après le fiasco du débat sur l’identité nationale, fascisé avant même d’avoir commencé, notre classe politique nous apprend qu’il est des mots, des thèmes et des pensées interdites, sous peine de tomber dans l’enfer glacé des blasphématrices.

  • La comtesse
    La comtesse     

    On savait qu’il existait des livres et des auteurs proscrits – Zemmour, Houellebecq, Onfray et même Todd – que les collaborateurs du Premier ministre brûlent à coups de gousse d’ail et de tribunes dans la presse, sans que la température monte à 451 degrés Fahrenheit. Six ans après le fiasco du débat sur l’identité nationale, fascisé avant même d’avoir commencé, notre classe politique nous apprend qu’il est des mots, des thèmes et des pensées interdites, sous peine de tomber dans l’enfer glacé des blasphématrices.

  • Jean Aimarre 2.0
    Jean Aimarre 2.0     

    J-J Bourdin à dit, en substance: " l'assimilation, c'est la négation des racines et des origines !?
    Curieuse vision de ce qu'on fait bon nombre de méditerranéens, Italiens, grecques, espagnoles...,en donnant un prénom français rependu ("historiquement et culturellement") dans le pays d'immigration, à leurs progénitures nées sur notre sol.
    Vois pas ou est le problème !? Par contre je sais et comprends la différence entre "l'intégration" et "l'assimilation".
    (Au cas Z ou, le petit Robert est assez clair ! Et même si "assimiler" est un synonyme "d'intégrer", c'est pas réciproque, ça veut juste dire..."Faire Entrer dans(...)".

Votre réponse
Postez un commentaire