En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Campaign director for former French president and candidate for the right-wing "Les Republicains" (LR) party primary ahead of the 2017 presidential election Nicolas Sarkozy (not pictured), Gerald Darmanin looks on in Vendome on September 8, 2016. French ex-president Nicolas Sarkozy said September 6 he was a victim of "manipulation" and vowed nothing would stop him running for re-election after prosecutors recommended he stand trial over alleged illegal
 

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

6 opinions
  • Bibs69
    Bibs69      

    Il a été Premier Ministre à l'insu de son plein gré ?

  • normand
    normand      

    et dans son ecurie il n'y a pas son ancien mentor qui, lui a depasse en 2012 son budget de campagne de 22 000 000 amis qui ne savait pas et qui pour toutes le saffaires qui le concerne ne sait jamais rien alors mr balayez dans votre parti et ne prennez pas la parole juste pour essayer d'exister

  • normand
    normand      

    et lui il est qui en politique ? apres avoir suce la roue de sarkosy jusq'au 1er tour de la primaire et que amintenant il suce celle de fillon esperant recuperer quelle medaille il est loin d'etre in vainqueur de tour de france meme de gagner une etape

  • vauban
    vauban      

    Darmanin compare Valls à un champion, ça ne va pas plaire à Fillon!

  • dany-tou
    dany-tou      

    Hé! oui : responsable mais pas coupable : du déjà vu , surtout à gauche ...

  • mirabelle57
    mirabelle57      

    Souhaitons que nos futurs dirigeants en finissent avec le déni de réalité,sur l’état économique,sociétal,et militaire,ses lourdeurs bureaucratiques,ces privilégiés qui veulent que rien ne change et des français déclassés qui souhaitent un grand coup de pied dans la fourmillière.Ce pays si beau ,quand il découvre sa culture et ses racines chrétiennes,et si fragile face au terrorisme,cessons du déni de réalité qui concerne le communautarisme,ce poison insupportable qui détruit ce pays et que la France risque de devenir un Liban, pour qui certains préfèrent la loi divine à celle de la République,tous ces réfugiés économiques qui ont créés des zones de non-droit prétextant de leur statut pour refuser de s’assimiler,nous entrons dans une zone dangereuse.

    G.lam
    G.lam       (réponse à mirabelle57)

    Et encore, nous ne voyons que la face immergée de l'iceberg....

Votre réponse
Postez un commentaire