En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...

Darcos : « Des heures en plus pour les élèves en difficulté »

Mis à jour le

Le ministre de l'Education annonce des heures en plus pour les élèves du primaire en difficulté. Et des heures défiscalisées pour les enseignants volontaires.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

2 opinions
  • Binesa
    Binesa     

    Mr Darcos parle de 2 heures par semaine pour les élèves en difficulté . Attention pour ces 2 heures hebdomadaires les enseignants ne sont pas payés en heures sup . Elles font parties du service normal des enseignants car ce sont les heures des samedis supprimés qui sont redistribués sur l'année . Seuls les cours de rattrapages pendant les vacances sont payés en heures sup et défiscalisées . Pour l'instant ces cours ne sont donnés que si l'enseignant se porte volontaire et si des élèves des classes de CM1 et CM2 en ont besoin. Ces stages ne sont pas organisés dans toutes les écoles.
    Un instituteur sera payé en heures sup 21,27 E/heure, un professeur d'école 23,90 E et un professeur d'école hors classe 26,29 E .
    D'autre part ce sont les enseignants qui désignent les enfants de CM1/CM2 qui ont besoin de ce soutien ce ne sont pas les parents qui en décident ou en font la demande. Ces cours de rattrapage ne sont pas obligatoires pour les enfants désignés.
    Cordialement

  • magali (une maman en colère)
    magali (une maman en colère)     

    des heures en plus après l'école, le retour pendant les vacances pour les enfants en échec(pendant que les copains se reposent !)...une abbération de plus dans ce nouveau programme scolaire ! cela risque d'être vécu comme une punition pour l'enfant et qui découlera sur un dégout total de l'école ; sans compter les problèmes "techniques" qui se poseront : ramassage scolaire en plus, systèmes de garde, activités extra scolaires supprimées,...
    Ces méthodes ancestrales ne serviront qu'à conforter la sélection par l'échec !
    Soyons lucide : des enseignants en plus pour réduire les effectifs des classes, des réseaux d'aides suffisants...voilà qui serait plus pertinent !
    et ne me parlez pas de "manque de budget"!...le gouvernement peut payer des enseignants pour ces stages en "heures supplémentaires" donc...
    tout ceci n'est que de la poudre aux yeux et ne contribue pas à faire avancer le système scolaire français défaillant...

Votre réponse
Postez un commentaire