En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Florian Philippot, top French far-right Front National (FN) party candidate for the French regional elections in the Alsace-Champagne-Ardenne-Lorraine region, is pictured as he walks in a street in Delle, eastern France, on December 1, 2015. French regional elections will take place on December 6 and 13, 2015.
 

Alors que le Front national se réunit ce week-end en séminaire, Florian Philippot, en difficulté au sein du parti, a exposé lundi sa vision des changements à effectuer à l'intérieur du FN, dont la cohésion semble avoir volé en éclat après la défaite au second tour de l'élection présidentielle.

Inscrivez-vous à la Newsletter Politique

Newsletter Politique

A lire aussi

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

2 opinions
  • Et maintenant ?
    Et maintenant ?     

    s'ouvrir ?
    Aux LR .... avec le LR neveu qui se dessine, pas besoin de s'ouvrir.
    Les FN non racistes n'ont qu'à aller au LR nouveau que Wauquiez prépare

  • Picto
    Picto     

    Macron a mis un sacré coup de pied dans les partis politiques !

    Resultat : division chez tous car la défaite a été cuisante et comme ce sont des partisans de la "vieille politique", le reflexe du "c'est pas moi c'est autre" fait des dégâts.

    Chaque parti, PS, FN, LR se divise. Combat des chefs ou revanche ...
    Et c'est bon tout ça pour Macron ; les partis seront de plus en plus faible car ils vont se scinder.

    Des micro partis ... inefficaces.
    Bravo, Macron.
    FN et PS vont disparaitre, LR probablement aussi.

Votre réponse
Postez un commentaire