En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Dans les coulisses avec Jean-Michel Baylet, 23 ans après de retour au gouvernement
 

Ancien ministre délégué au Tourisme sous François Mitterrand, Jean-Michel Baylet a été nommé ministre de l'Aménagement du territoire lors du remaniement du 11 février. BFMTV a pu l'accompagner lors de sa prise de ses fonctions.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

5 opinions
  • Gromalin
    Gromalin     

    Au moins avec Baylet c'est clair, la gauche affiche clairement son dédain vis à vis de la liberté de la presse. On en avait déjà un aperçu avec la liberté tout court, les artistes censures et les éternels invités de la TV publique.

  • michel424
    michel424     

    Pour un portefeuille, toutes les convictions s'envolent. La soupe est tellement bonne !

  • bouledog
    bouledog     

    il y a des économies à faire dans le nombre impressionnant de ministre , certains pays les ont divisé par deux et sont au nombre de 16

  • Anal JESIC
    Anal JESIC     

    Le calcul est clair, Hollande voulait retirer toute candidature des radicaux de gauche à la présidentielle, il lui a suffit de donner un hochet à Baylet et le tour est joué.
    Mais Baylet avait des exigences, il voulait l'agriculture ce sera non, il voulait la défense se sera encore non. Par ce que Hollande dans son infinie cohérence à prévu de mettre à l'aménagement du territoire, celui qui a fait capoter la réforme territoriale et celle de la suppression des départements.
    Et tout ça sans aucun calcul, bien évidemment.

  • Anal JESIC
    Anal JESIC     

    Le calcul est clair, Hollande voulait retirer toute candidature des radicaux de gauche à la présidentielle, il lui a suffit de donner un hochet à Baylet et le tour est joué.
    Mais Baylet avait des exigences, il voulait l'agriculture ce sera non, il voulait la défense se sera encore non. Par ce que Hollande dans son infinie cohérence à prévu de mettre à l'aménagement du territoire, celui qui a fait capoter la réforme territoriale et celle de la suppression des départements.
    Et tout ça sans aucun calcul, bien évidemment.

Votre réponse
Postez un commentaire