En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Nicolas Sarkozy, ce jeudi
 

Un dernier mandat avant de s'arrêter? Le candidat à la primaire de la droite est plutôt d'accord.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

2 opinions
  • la grenade
    la grenade     

    Les fourberies de Sarkozy sur la crise du RSI !
    Le RSI est le régime social des travailleurs indépendants, des TPE, commerçants et artisans. La profonde crise qu’il traverse aujourd’hui marque l’échec du Président Nicolas Sarkozy. En 2008, pour fanfaronner politiquement, c’est lui qui fait réaliser dans la précipitation une réforme d’envergure de la protection sociale de ces professions, pour soi-disant soutenir et récompenser la « France qui se lève tôt ».
    Sous prétexte d’un choc de simplification, les indépendants ne se sont jamais sentis autant démunis face à un système incapable de prendre en compte les réalités du terrain. Le désespoir est tel chez les petits patrons que, en octobre 2013, sept députés UMP ont demandé l’ouverture d’une commission d’enquête parlementaire.
    Mais Nicolas Sarkozy, qui n’en est plus à un boniment près pour faire oublier son bilan désastreux, affirme éhontément aujourd’hui: « en cas d’alternance, je demanderai que soit remis à plat le système du RSI qui a été construit en dépit du bon sens », « je veux dire aux professionnels indépendants: il faudra revoir de fond en comble le RSI».
    Comment, avec ce cynisme politique, un électeur peut-il encore voter pour ce pyromane-pompier ?
    Cependant, il convient de rappeler à Nicolas Sarkozy que cette réforme a été mise en œuvre sous son quinquennat et que le gouvernement Fillon porte en l’espèce, une large responsabilité dans l’échec de la mise en œuvre du RSI.
    C’est seulement en 2015 que Nicolas Sarkozy mesure (électoralement ?) les conséquences désastreuses d’une réforme bâclée et mal préparée sous son quinquennat.

  • camus
    camus     

    Quand va t il enfin réaliser que les français ne veulent plus de lui du tout ? Et puis ses conférences manqueraient tellement au monde entier...!!!

Votre réponse
Postez un commentaire