En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Corse: Valls veut un "dialogue apaisé" avec les nationalistes
 

Le gouvernement a affirmé vendredi sa volonté d'un dialogue "constructif et apaisé" avec les nouveaux élus, qui défendent une "logique d'émancipation".

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

15 opinions
  • tecktango
    tecktango     

    Pour une fois Manuel veut de l'apaisement, il aurait peur de quoi ????

  • Rians83
    Rians83     

    Il faudrait un référendum national pour savoir nous français si on veut encore des corses chez nous en France. Ceux qui mettrons le pouce en bas cela sera sûrement des corses. Peut être un début de référendum sur le blog bfmtv

  • Glochide
    Glochide     

    "un dialogue apaisé" , j'adore cette expression nullissime utilisée à tout va ..........

  • Facebook-955591107817868
    Facebook-955591107817868     

    Manuel Valls a téléphoné à Gilles Simeoni, promettant de maintenir un "dialogue serein, constructif et apaisé...c'est à dire que Valls ne deviendra pas tout rouge, ne pointera pas du doigt et ne relèvera pas le menton! pour le reste c'est pareil!

  • Dan7700
    Dan7700      

    La corse c'est la France mdrrr

  • al Azar
    al Azar     

    Assez de palabres, un référendum !

  • 
         

    François et Manuel sont très forts ... il ne faut pas les sous estimer... ils ont réussi l'impensable ... convertir en socialiste des pointures de droite ( Bertrand - Estrosi ) ... alors en ce qui concerne les corses ... un jeu d'enfant pour eux ... une petite histoire anesthésiante ... de la pédagogie beaucoup de pédagogie ... un chouia... de flatterie et le tour est joué ... les corses après se revendiqueront fièrement plus français que les continentaux ... Étonnant ... non ...;-)))

  • al Azar
    al Azar     

    UN REFERENDUM et vite !
    Le résultat en est connu d' avance, les indépendantistes sont contre, ils veulent le beurre et l'argent de celui-ci !

    « La langue de la République est le français.

    L'emblème national est le drapeau tricolore, bleu, blanc, rouge.

    L'hymne national est la Marseillaise.

    La devise de la République est Liberté, Égalité, Fraternité.

    Son principe est : gouvernement du peuple, par le peuple et pour le peuple. »

    — Article 2 de la Constitution

    « La France est une République indivisible, laïque, démocratique et sociale. Elle assure l'égalité devant la loi de tous les citoyens sans distinction d'origine, de race ou de religion. Elle respecte toutes les croyances. Son organisation est décentralisée.

    La loi favorise l’égal accès des femmes et des hommes aux mandats électoraux et fonctions électives, ainsi qu’aux responsabilités professionnelles et sociales. »
    — Article premier de la Constitution

    L'indivisibilité de la République induit l'unicité du peuple français. Ainsi, dans sa décision relative au statut de la Corse du 9 mai 1991, le Conseil constitutionnel considère que la reconnaissance d'un peuple corse, composante du peuple français, est contraire à l'article premier de la Constitution de 19584.
    En effet, il se réfère tradition constitutionnelle française, laquelle ne connaît que « le peuple français, composé de tous les citoyens français, sans distinction d'origine, de race ou de religion »5. Pour autant, cet article doit être combiné avec le premier alinéa de l'article 72-3 de la Constitution de la Cinquième République française qui stipule que « La République reconnaît, au sein du peuple français, les populations d'outre-mer, dans un idéal commun de liberté, d'égalité et de fraternité ».
    L'indivisibilité de la République est l'un des fondements du principe d'égalité qui interdit de distinguer les individus en fonction de leur origine, de leur race ou de leur religion, tel qu'il est aussi consacré par l'alinéa 1 du l'article premier.

    Le principe d'indivisibilité s'oppose aussi à la reconnaissance de droits collectifs à des groupes au sein du peuple français.
    Ces droits doivent être communs à l'ensemble du peuple français. Ce raisonnement justifie l'opposition du Conseil constitutionnel à la ratification de la Charte européenne des langues régionales ou minoritaires par une décision du 15 juin 1999 (« Considérant qu'il résulte de ces dispositions combinées que la Charte européenne des langues régionales ou minoritaires, en ce qu'elle confère des droits spécifiques à des "groupes" de locuteurs de langues régionales ou minoritaires, à l'intérieur de "territoires" dans lesquels ces langues sont pratiquées, porte atteinte aux principes constitutionnels d'indivisibilité de la République, d'égalité devant la loi et d'unicité du peuple français ».
    L'opposition du Conseil constitutionnel à la ratification de cette Charte vient aussi de sa contradiction avec l'article 2 de la Constitution de la Cinquième République française qui consacre le français comme langue officielle.

    TOUTES LES DELIBERATIONS AUTRES
    qu'en Français sont nulles de droit !

    vlado
    vlado      (réponse à al Azar)

    Cette interprétation de la constitution sert à la destruction des cultures de quelques parties de notre pays. La ratification de la Charte européenne des langues régionales ou minoritaires était un engagement de campagne de Hollande en 2012. Je suis consiens que pour un parisien le problème est éloigné, mais imaginez que si demain on fusionnait la France et l'Angleterre et que les symboles soient détruits. Ne seriez-vous pas en colère ? Moi c'est mon cas par rapport à l'Alsace. Et c'est pour ça que je défend les corses

  • LILLOIS
    LILLOIS     

    ils veulent l'indépendance tant mieux,un boulet de moins pour la france,français allaient en croatie le peuple est accueillant

  • GAUBY
    GAUBY     

    Les propos de ce Mr Talamoni et Simeoni sont inadmissibles ...
    La république française existe t elle ?? la Corse en fait elle partie ??
    Qu'on leur supprime toutes les subventions et vite ....

    LILLOIS
    LILLOIS      (réponse à GAUBY)

    pas les subventions,les fonctionnaires,ils iront au boulot

Lire la suite des opinions (15)

Votre réponse
Postez un commentaire