En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Benoît Hamon et Martine Aubry, en octobre 2011
 

En choisissant la motion de Jean-Christophe Cambadélis, Premier secrétaire du PS, Martine Aubry a tourné le dos aux frondeurs. Benoît Hamon dénonce son manque de cohérence et Arnaud Montebourg menace de ne pas participer au congrès du parti.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

4 opinions
  • ocean
    ocean     

    comment croire à la politique , Aubry en est le parfait exemple , seul les voix interressent les élus , quitte à renier leurs idées

  • Bill appelez moi Bill.
    Bill appelez moi Bill.     

    Marche arrière après la marche en avant ,c'est une valse à deux temps .
    J'avance et je recule ...faut bien continuer en faisant semblant d'exister ...

  • Sgt Hartman
    Sgt Hartman     

    "je retourne ma veste toujours du bon coté "

  • red01
    red01     

    il est temps qu'on vous mette dehors

Votre réponse
Postez un commentaire