En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Le Palais Bourbon, siège de l'Assemblée nationale, le 26 juillet 2016.
 

Alors qu'une vague de nouveaux députés est arrivée à l'Assemblée en juin, certains s'étonnent d'être épinglés pour leur absentéisme. Malgré les données recueillies par le site nosdeputes.fr, il est parfois difficile de quantifier le travail des parlementaires.

Inscrivez-vous à la Newsletter Politique

Newsletter Politique

A lire aussi

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

4 opinions
  • laurent9000
    laurent9000     

    Vous êtes spécial, honnête et de bonne moralité vous ne disposez pas d'un revenu qui peut vous aider à faire les paiements mensuels et vous avez besoins d'un aide urgence pour vos préoccupations. EMail: servicepeakgroup@hotmail.com

  • uniqueA
    uniqueA     

    Tout leur cinéma ne trompe plus personne. Ils ne servent à rien, c'est le chef macron qui décide ,eux suivent comme les moutons de Panurge.
    On peut mesurer leur activité au nombre de passage à la buvette gratuite

  • roperc'h
    roperc'h     

    si voulez etre bien payé , une petite retraite assurée , des avantages et pas trop de présence , devenez député français

  • DraconisRex
    DraconisRex     

    Nos chers députés de l'Assemblée, qui passent leurs temps à prêcher l'entreprise comme une sainte église, savent-ils seulement ce qu'il se passe dans une entreprise lorsqu'un employé s'absente sans justificatif ? Il est renvoyé manu militari ! Pourquoi pas eux ? Ils sont payés pour un travail, la moindre des choses c'est d'être présent pour le faire. S'ils sont trop feignants, qu'ils laissent le travail de parlementaire à ceux qui ont vraiment envie de le faire.

    Mais forcément, lorsque c'est dit d'un employé, c'est normal, mais lorsque c'est dit d'un député, ils s'offusquent. Girouettes, tous.

Votre réponse
Postez un commentaire