En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le
Jean-Louis Borloo, lors de la création de l'UDI
 

L’élection de Jean-François Copé à la tête de l’UMP fait craindre à certains une défection des élus centristes pour l’UDI de Jean-Louis Borloo. Pierre Méhaignerie, l’ancien vice-président de l'UMP, a déjà franchi le pas; il pourrait faire des émules.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

31 opinions
  • erwann 32
    erwann 32     

    Voilà un autre parti, et il va falloir payer pour le faire vivre . J'aime bien Borloo , mais on est à gauche ou à droite , moi les gens qui sont au milieu je n'ai pas confiance, ce sont des girouettes, c'est comme lors d'un vote quand on s'abstient c'est faux cul ,^ù c'est oui où c'est non, nous avec nos netreprises artisanales, ce n'est pas "je sais pas" c'est oui ou non , quand on va faire l'amour avec une femme, c'est oui ou non car si on dit "je sais pas", le copain prend notre place , donc ce parti centriste ne sert à rien , il faut beaucoup moins de politiques mais ils faut qu'ils en aient et qu'ils assument, on les paie pour celà !

  • geanski
    geanski     

    Un parti sans conviction qui essaye de gratouiller à gauche et à droite est voué à une mort certaine.La vraie et la seule droite qui aime sa nation est bien le front national,bien venue au déçus de l'ump,vive le FN.

  • skornik
    skornik     

    Le phénomène des vase communiquants va permettre à quelques has been comme des Mehaignerie, Bachelot,de basculer vers le centre et peut être même vers un gouvernement d'ouverture à gauche..ces personnages , comme Fillon d'ailleurs, sont ceux qui ont laissé à la gauche tout le grand ouest, professant des idées somme toute proche du PS leurs électeurs ont préféré l'original à la copie qui ne s'assumait pas, puis peu à peu ces politiciens ont fui, à paris, sur les plateaux de tv,...ils ne feront pas gagné un electeur à Borloo qui partage déjà son électorat avec Bayrou.

  • ricks
    ricks     

    je comprends pas, l'UDI c'est le centre? OUI? alors si c'est le centre c'est ni à gauche ni à droite? alors pourquoi le "centre" se dit à droite, ils ont honte ou bien c'est du marketing, ou un abus de langage? comprends pas! ça m'a toujours gonflé d'entendre ces politicards de droite, mou du genoux se revendiquer du centre

  • yabonbanania
    yabonbanania     

    je n'avais pas compris le refus de sarko à marine le pen... pourquoi avait-il refusé de lui tendre la main ??? la réponse devient évidente : le centre. le centre et ses politicards en carton qui vont tout le temps dans le sens du vent. aucun courage, aucune ligne politique concrète, des avis sur tout et sur rien... ça brasse du vent. l'avenir est en bleu marine... et si cope veut gagner le coeur des français, il lui faudra passer un accord avec le FN... mais pas dit que marine lui donne cet accord (car c'est elle qui sera en position de force)... bref, ça sent pas très bon à l'UMP.

  • MILARD
    MILARD     

    i.l est evidentque le courant copé fait peur .etant beaucoup plus pret des idées du front national.le mot tolerance n est pas dans le vocabulaire COPE.bien sur il m est en avant m. raffarin.je pense que le sage mehaignerie n a pas claquer la porte sans raison profonde

  • bbbrigaddes
    bbbrigaddes     

    plus on reflechis plus le FN EST UN parti d avenir solide hollande ne finira pas son mandat la france eclate dans tous les coins les recoins rien rien ne marche fillon sarkozy sont aussi responsable QUE LE PS MEME POLITIQUES

  • salé sucré
    salé sucré     

    la tiédeur et la mollesse font peut-être le bonheur de certains.
    mais la France aujourd'hui a besoin d'une volonté très forte pour défendre la la¨cité et les vraies valeurs démocratiques et républicaines,
    si le centrisme avait la carrure pour cela, on le saurait depuis longtemps.
    ceux qui veulent aller rejoindre Boorloo, tant mieux pour eux, il n'a même pas eu le courage de se présenter aux présidentielles...

  • nunuchedevienne
    nunuchedevienne     

    De toutes façons, l'UMP , le PS , EELV tous ces partis sont menacés de désintégration à plus ou moins long terme...
    En dehors de l"électorat idéologique" ils n'auront que des miettes lors des provchaines élections.
    Le vote blanc , l'abstention vont monter en flèche...
    Les Français sont écoeurés des "on prend les mêmes, on recommence"....Ceux qui pourraient avoir une chance seront CEUX QUI SAURONT SE FAIRE OUBLIER dans les médias, qui feront des propositions humaines et de bon sens à l'Assemblée dans un vrai travail d'opposition ou de construction,et qui tenteront de se présenter au moment opportun.Tous les "guignols " dont on parle trop en ce moment seront déchus et c'est tant mieux!

  • seniorenforme
    seniorenforme     

    Une autre menace plane sur l'UMP, les militants les adhérents ne vont pas aller au parti de Borloo mais tout simplement au Front National qui va devenir le principal parti d'opposition !CQFD !
    ...

Lire la suite des opinions (31)

Votre réponse
Postez un commentaire