En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

1 opinion
  • Colibrick
    Colibrick     

    La Syrie appelle la communauté mondiale à faire pression sur les pays protecteurs du terrorisme.
    A la suite de l’exécution de 400 personnes, par le groupe terroriste takfiri Daesh, à Palmyre, dans le centre de la Syrie, le ministre syrien des Affaires étrangères a demandé l’intervention de la communauté mondiale, pour faire pression sur les pays protecteurs du terrorisme.
    "Si certains pays ne soutenaient pas le terrorisme, de tels massacres ne pourraient pas avoir lieu", a affirmé le ministre, dans 2 lettres distinctes, à l’adresse du Conseil de sécurité et et de l'Assemblée générale des Nations Unies, en condamnant la poursuite des crimes commis par les terroristes, à l’encontre du peuple syrien, et l’exécution de 400 personnes, à Palmyre, dans la province de Homs, située dans le centre de la Syrie.
    "L’Arabie, le Qatar, la Turquie et [Israël] soutiennent les terroristes wahhabites", est-il dit, dans ces lettres.
    «La coalition anti-Daesh n’a réussi à réaliser aucun de ses objectifs, d’autant plus qu’elle a même permis à Daesh, ainsi qu’aux autres groupes terroristes, de réaliser davantage d’avancées, en Irak et en Syrie, en Libye, en Egypte, dans les pays africains et en Arabie même; c’est pourquoi la communauté mondiale doit opter pour des prises de position fermes envers les pays qui soutiennent les terroristes», a souligné, dans ses lettres, le ministre syrien des A.E. 26/05/15 Irb

Votre réponse
Postez un commentaire