En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Claude Bartolone le 10 septembre dernier à Paris dans son local de campagne.
 

L'enquête, ouverte par le parquet de Bobigny, s'intéresse au recrutement d'un ancien élu de Pantin qui aurait cédé une place élective à Claude Bartolone.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

24 opinions
  • toto le modo
    toto le modo     

    lui qui aime tellement se foutre des autres

  • MOA01
    MOA01     

    Ce qui est merveilleux est que quand il s’agit de l’opposition, il s’agit immédiatement d’un fait… même sans preuve… mais quand il s’agit d’un socialo… « d’une possible… pas sûr… etc… »

  • constantin
    constantin     

    les socialiste donneur de leçons ses facile de critique les autre il ferait mieux de nettoyé devant leurre porte

  • norton_13
    norton_13     

    s'il fallait s'intéresser de près à toutes les activités des francs-maçons...

  • Manguifirek
    Manguifirek     

    C'est le plus stupide qui s'est fait prendre .. .

  • Arleco
    Arleco     

    L'Ile de France mérite mieux que ça !!!!

  • red01
    red01     

    un cadre collabo

  • treza555
    treza555     

    Ah la morale socialiste à géométries variables…
    On apprenait seulement ce matin que le parquet avait ouvert, à fin du mois dernier, une enquête préliminaire sur un possible emploi fictif, à savoir le recrutement par le Conseil Général de Seine-Saint-Denis, dirigé par Claude Bartolone, de Didier Segal-Saurel, élu de Pantin, embauché « par le conseil général, pourtant exsangue sur le plan financier, pour le récompenser d’avoir cédé une place élective à M. Bartolone. »Bien évidemment, loin de moi l’intention de mettre la charrue avant les bœufs. Je ne suis pas de gauche et comme je ne vote pas à gauche, je respecte le sacro-Saint principe du droit à la présomption d’innocenceLà où je suis surpris, c’est par le silence de l’actuelle majorité de gauche, d’ordinaire si enclin à donner de grandes leçons de morale à la Terre entière dès qu’un tel évènement se produit dans les rangs de ses opposants.Là, rien.Pas un mot.Aucun Premier Secrétaire du PS pour réclamer la démission de Claude Bartolone. Aucune réaction non plus de Manuel Valls, pourtant visuellement dans le principe très attaché à la probité et à l’équité en politique. Pourtant je n’ose imaginer les cris d’orfraie qu’auraient poussé nos bons vieux moralisateurs de gauche à l’avis sur tout mais qui ont surtout un avis, si c’était un Parlementaire de droite qui avait été visé par un telle enquête… Pire… Je n’ose imaginer la bronca si la personne en question était elle aussi, comme Claude Bartolone à ce jour, tête de liste aux prochaines Régionales. Surtout en région capitale !
    Certes, je vous le concède, ça n’est pas incompatible lorsqu’on est de gauche d’être Président de région et d’être visé par une enquête ou même condamné durant l’exercice de son mandat…
    En attendant, toute cette hypocrisie fait le lit de l’extrême droite…Cette même extrême droite que la gauche s’attache à faire furieusement progresser depuis plus de 30 ans et qui est sur le point de la doubler… L’élève qui dépasse le Maître…
    Reste à savoir à terme si le King Of Tulle se décidera ou non à parachuter un autre candidat ou pas pour la course à la tête de la région ID.F...

  • nanardu77
    nanardu77     

    Cela fait cinquante que ces déglingues que sont l' umps nous prennent pour des illettrés et sans dents. Cela fonctionne et fonctionnera encore. LE PROLO aime quand on lui glisse en douceur......

  • sissi08
    sissi08     

    "Il compte sur la Justice PS pour faire cesser cette calomnie"............sa copine Christiane y pourvoiera.

Lire la suite des opinions (24)

Votre réponse
Postez un commentaire