En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le
Marion Marechal-Le Pen (C), French far-right National Front (FN) party top candidate in the Provence-Alpes-Cote d'Azur region, delivers a speech after the announcement of the results of the second round of the French regional elections in Marseille on December 13, 2015, flanked by FN candidates Stephane Ravier (L) and Jeannine Douzon.  AFP PHOTO / ANNE-CHRISTINE POUJOULAT / AFP / ANNE-CHRISTINE POUJOULAT
 

INFOGRAPHIE - Succès du Front national, échec de la droite à créer une vague bleue, solidité de la gauche malgré un contexte de défiance vis à vis du gouvernement... Les élections régionales ont été riches de surprises et d'enseignements sur l'état de la vie politique française. Alors que la présidentielle de 2017 pointe à l'horizon, que retenir de ce scrutin?

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

6 opinions
  • Colibrick
    Colibrick     

    Abstention 1er parti de France vraiment ?
    À contre-pied des idées reçues, notre sondage § le révèle : aux européennes, les abstentionnistes voteraient… comme ceux qui votent [alors qu'ils ont le choix du vote blanc ou des petits partis boycottés par les médias comme l'UPR] §.
    Un pavé dans la mare de ceux qui annoncent déjà, pour le 25 mai, un scrutin dénaturé par l’abstention massive. Tout faux !
    « Le fait que l’abstention concerne plus de 60 % des électeurs fait déborder celle-ci de ses frontières traditionnelles : les plus jeunes et les plus modestes §. On retrouve donc, chez les abstentionnistes de ces européennes, globalement les mêmes rapports de force que chez les 40% de Français qui se déclarent sûrs d’aller voter. »
    Si le vote était obligatoire, le FN obtiendrait ainsi un résultat sensiblement égal à celui que lui promettent les sondages. § il atteint en effet le même niveau (24%) et la même pole position auprès de ceux qui “comptent s’abstenir ou qui ne sont pas certains d’aller voter”. « C’est aussi un bon indicateur des importantes réserves de voix dont dispose le Front national » §. Car si le FN est aujourd’hui en tête des intentions de vote, il est loin, très loin, de faire le plein de ses électeurs.
    § Malgré l’abstention, les scores de chaque parti, le 25 mai, indiqueront bien leur poids électoral réel.
    27/05/14 LME

  • ˙·٠•●♥ Justicia ♥●•٠·˙
    ˙·٠•●♥ Justicia ♥●•٠·˙     

    le F N a perdu bon on accuse le coup , on est raciste dictatorial et voila ..............les autres sont des gentils on le voit

  • ˙·٠•●♥ Justicia ♥●•٠·˙
    ˙·٠•●♥ Justicia ♥●•٠·˙     

    le F N a perdu bon on accuse le coup , on est raciste dictatorial et voila ..............les autres sont des gentils on le voit

  • ˙·٠•●♥ Justicia ♥●•٠·˙
    ˙·٠•●♥ Justicia ♥●•٠·˙     

    expliquez vous l'extrême droite la qu'elle ?........le RBM le Front National mettre sur leur dos l'Extrême Droite c'est bon la qui va croire cela .................l'UMPS ben oui on a vue la démocratie

  • doume39
    doume39     

    Ce que je retiens c'est que le vote blanc progresse, l'alternative ne serait elle pas dans ce domaine pour dire à nos pouilleux de politiques qu'ils débarrassent le plancher pour laisser la place à une nouvelle génération?

  • quylon
    quylon     

    Ou sont Les cartes?

Votre réponse
Postez un commentaire