Cheval : pour Hamon, d'autres filières peut-être en cause

M. T. avec AFP
Le 21/02/2013 à 14:38

Le ministre délégué à la Consommation, Benoît Hamon, a laissé entendre jeudi "qu'il pourrait apparaître qu'il n'y ait pas une seule filière" que celle mettant en cause Spanghero et Comigel, ayant fourni de la viande de cheval aux industriels de l'agroalimentaire.

Si "l'enquête se poursuit sur la filière française Spanghero-Comigel", d'autres investigations sont menées dans la grande distribution, a-t-il expliqué.

"Nous aurons bientôt les premiers résultats de ces prélèvements et il pourrait apparaître (je mets bien du conditionnel) qu'il n'y ait pas qu'une seule filière concernée par cette substitution de viande de cheval en lieu et place de viande de boeuf", a indiqué le ministre à la sortie d'une réunion avec le secteur agroalimentaire.

Élections

Les résultats dans votre ville

La question du jour

Si cela était possible, seriez-vous prêt à habiter sur une autre planète?