En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le
Les députés et les sénateurs vont débattre de l'intervention militaire française en Centrafrique, mardi 25 février
 

Au-delà de quatre mois d'opérations extérieures, la consultation des élus est indispensable pour le gouvernement. Jean-Marc Ayrault s'exprimera devant les députés à 16h30.

A lire aussi

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

15 opinions
  • Cegima
    Cegima     

    Non cela ne nous fera pas oublier la nullité de notre boulet de Président, qu'il se le dise l'employé à vie d'énarque en claquant l'argent de nos impots...

  • danytou
    danytou     

    Je confirme !

  • jean   louis
    jean louis     

    on n'avais rien a y faire en centrafrique seul nos mort ne reviendront pas eux

  • mortderire
    mortderire     

    moa aussi ! ! !

  • mortderire
    mortderire     

    Comme vous le dites si bien, vivement les élections ! ! !

  • mortderire
    mortderire     

    "C'est très reposant d'être sourd. On ne vous dit que l'essentiel. »

    de Sacha Guitry Les socialos prennent les français pour des sourds et muets, il a tort et il le constatera bientôt ! ! !

  • klauss
    klauss     

    Vrai, et c'est partout pareil. Voir en Côte d'Ivoire!!! Personne ne dit rien, mais n'en pense pas moins, si la question est posée.

  • klauss
    klauss     

    +++ mais pourquoi ne pas demander le vote de la population ??? une bonne démocratie qui se doit, devrait faire intervenir les Français.

  • klauss
    klauss     

    mw osi

  • rozalie
    rozalie     

    La réponse est dans la question du jour !

Lire la suite des opinions (15)

Votre réponse
Postez un commentaire