En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Centrafrique: l'opération Sangaris au menu du Parlement
 

Au-delà de quatre mois d'opérations extérieures, la consultation des élus est indispensable pour le gouvernement. Le vote des députés et des sénateurs devrait donner ce mardi le champ libre au gouvernement en Centrafrique, bien que des critiques soient émises sur la préparation de l'intervention militaire.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

6 opinions
  • claude09
    claude09     

    Un bon millier de bons rien des assemblées à envoyer faire fondre leur graisse, ce serait bien, non ?

  • Al Azar
    Al Azar     

    D'ailleurs au XIX° siècle l'Afrique fut colonisée par des gouvernements socialistes (J. Ferry etc...). Ils venaient "civiliser" ces pays ! On voit le résultat, 55 ans après leur indépendance ! Les chinois vont prendre la relève, c'est déjà fait dans d'autres pays ! Et ce ne sont pas des sentimentaux, eux !

  • Al Azar
    Al Azar     

    Le nouveau pote d' Obama se félicitant de la coopération France/USA au sein de l'OTAN ! (Hollande était monté au créneau lorsque Sarko avait fait réintégrer la France et ce avec un discours d'une violence et d'une véhémence à nulle autre pareille!). Maintenant le président...moi...je...la Françafrique c'est fini est de retour reniant ses promesses, une fois de plus, et qui a eu le "plus beau jour de sa vie" au Mali, va guerroyer en Centrafrique pour que les Américains viennent ensuite tirer les marrons du feu. Il nous emmène dans un bourbier inextricable qui va durer 10 ans minimum. C'est le retour de la France en Afrique, mais c'est la gôche morale qui le fait, ça change tout !

  • Al Azar
    Al Azar     

    Un ami Libanais me communique depuis Bangui : Dans le quartier PK-12, à la sortie nord de Bangui, une unité de soldats français est positionnée jour et nuit pour éviter tout affrontement entre des musulmans traumatisés et des chrétiens qui veulent les bouter hors de Centrafrique. Sur la route menant au nord, au sommet d'une petite colline, le check-point français. Des chars Sagaie et leur canon de 90 mm, une barrière, des sacs de terre pour fortifier la position, des soldats en armes. Au-delà du check-point, un no man's land : 200 mètres d'une route noircie par des pneus brûlés et bordée d'échoppes abandonnées. Un peu plus loin, un petit millier de musulmans attendent devant leur maison de fuir Bangui. Au sud du check-point, des milliers de chrétiens, en position de force, veulent les chasser. Quelque 80 soldats français se relaient pour faire tampon entre les deux communautés 24 heures sur 24. Fusil d'assaut Famas en main, le capitaine Fabien parle d'enclave musulmane qu'il faut protéger, « comme c'est le cas dans plusieurs quartiers de Bangui ». « Actuellement, aucun musulman ne se risque à passer et aucun chrétien non plus. Ici, on garde les gens pour qu'ils soient protégés, chacun de leur côté », dit-il.

  • retif2013
    retif2013     

    Et encore une fois, nos chers députés vont cautionner les erreurs de nos gouvernants en votant pour la poursuite de l'enlisement en Centrafrique... Souriez ! C'est vous qui payez. Y'a pas à dire, avec Sarko en Afghanistan et Hollande en Centrafrique, nous avons de fins stratèges .....

  • Al Azar
    Al Azar     

    Tout a commencé en 2013, dans l'indifférence totale de Hollande quand les milices musulmanes de Seléka venues du nord ont mis le pays à feu et à sang, violant et massacrant les civils dans les villages chrétiens, jusqu'à prendre Bangui. Une fois installées dans la capitale, les musulmans Séléka ont poursuivi leurs exactions sous l'égide de Djotodia et ses fantoches, les mêmes, repoussés par l'opération Sangaris on poursuivi leurs tueries en se repliant vers le Tchad ! En réponse, les milices chrétiennes anti-balaka ont ciblé les civils musulmans à leur tour ! Voilà la chronologie des évènements rétablie ! Je ne juge pas ! Rien que les faits rétablis !

Votre réponse
Postez un commentaire