En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le

La refonte des régions, annoncée lundi par François Hollande, suscite des réactions passionnées. L'échelon régional, qui date de la deuxième partie du 20e siècle, est pourtant jeune. Raisons historiques d'un attachement.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

10 opinions
  • BenVoyons
    BenVoyons     

    voilà qui va planter le bazar dans les zones de vacances (A, B, C) :))

  • Pierre 54
    Pierre 54     

    Hollande veut faire des économies , comme en Italie ; il a l' option de supprimer le sénat ! Pourquoi ne le fait'il pas ? Il est vrai que tous ces hommes politiques se protègent entre eux , c' est une CASTE !

  • michelle751
    michelle751     

    Non au redécoupage car les économies seront insignifiantes. Nous verrons les effets économiques extrêmement minimes dans 5 à 10 ans... En revanche, ils pourraient réduire les députés et les sénateurs à 1 par département. Supprimer les communautés de communes, le cumul des mandats, tous les vice-présidents des conseils généraux qui ne servent à rien. Etc, etc...En comparaison, les régions représentent un grain de sable.

  • fifi0682
    fifi0682     

    on est pas attaché aux régions, on ne veut pas avoir à faire à une réforme faite n'importe comment et sans gage de véritables économies! si c'est pour faire du coloriage, donner des bouts de france aux copains et, envisager la suppression du mille feuille en 2020....aucun intérêt pour le pays mais que pour les sosos!

  • BenVoyons
    BenVoyons     

    sympa, l'animation de l'évolution des "régions" au cours du temps

  • TiboF
    TiboF     

    Il ne faudrait plus que trois échelons : la communauté territoriale (qui deviendrait la commune), la région, et l'état. Le reste n'est bon que pour faire doublon. Et les fonctionnaires qu'on trouverait superflu, on les réinjecte là où il y a des manques de fonctionnaires.

  • gussaoc
    gussaoc     

    Tout a fait d'accord avec vous Bouledog. Son sentiment d'appartenance ne doit pas nous jouer le mauvais tour de la guerre de clochers. Nous devons avoir une administration efficiente. Ce n'est pas plus ou moins d'administration c'est mieux. Pour cela il faut dégraisser ce milles feuilles aux activités redondantes. Supprimons en même temps les communes au profit des anciens cantons. supprimons les arrondissements et les département sdont les métropoles ont la taille de 1 million d'habitants. fusionnons le rôle d'elu assemblée locale avec le poste de sénateur et de député européens. Reduisons de moitié les fonctionnaires territoriaux en reduisanrt de facon dragsiste toute la paperasse et aides et subventions en tout genre. Sur le coup cela fera mal mais comme pour un dirigeable notre economie s'en trouvant allegée fera une brusque remontée!!!!

  • sclp
    sclp     

    Ras le bol de ces gabegies en multipliant les intermédiaires et les réseaux de personnes de l'administration public dont le but unique est de se faire un bon complément de revenus à chaque étape des transactions et projets. Moins de régions, ce sera moins d'abus, moins de copinage, moins de projets aberrants ou ineptes, moins de caisses noires.

  • remi46
    remi46     

    Je crois que limiter le calcul à des sommes d'économies, non quantifiées et non mesurables en réalité, pour effacer ce qui fait notre attachement aux origines de la France est une grosse bêtise et une fausse économie. Le vrai courage à avoir et les vraies économies à faire ce serait, maintenant et pas d'ici 2020, de supprimer les échelons départementaux en répartissant entre régions et intercommunalités, et de supprimer les redondances entre communes et intercommunalités qui sont les vraies causes de l'explosion du nombre des fonctionnaires territoriaux. Il savoir dire oui aux vraies réformes et non aux apparences de réformes.

  • BOULEDOG
    BOULEDOG     

    Au point ou nous en sommes le découpage des régions de 22 à 14 est nécessaire il vaut mieux faire des économies sur les régions que sur le dos des retraités et les contribuables , qui représenterait une économie de 10 milliards d'euros , les Français doivent ouvrir les yeux , on ne peut pas dire non à tout nous sommes dans une conjoncture difficile et supprimer des grattes papiers inutile est nécessaire , quand on voit le nombre de doublon que cela représente ??? oui au redécoupage des régions

Votre réponse
Postez un commentaire