En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le

PARIS (Reuters) - La commission de déontologie de la Fonction publique a jugé mercredi la candidature à la tête d'Areva d'Alexandre de Juniac...

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

2 opinions
  • Lyocal
    Lyocal     

    François Pérol ,La Banque populaire après l’Elysée .
    «Une fois de plus, c’est la différence entre une polémique et un problème, et de problème, il n’y en a pas.» C’est ainsi que s’exprimait le président en février 2009, après la nomination du secrétaire général adjoint de l’Elysée, François Pérol, à la tête de la b
    banque populaire. Selon lui, la Commission de déontologie, que tout fonctionnaire qui part pantoufler dans le privé est censé saisir, «a donné son point de vue». En réalité, elle n’avait pas du tout été saisie, seul l’avis personnel de son président avait été sollicité. Or, d’après la loi de 1993 qui encadre le pantouflage, tout fonctionnaire qui rejoint une entreprise ne doit pas avoir «assuré sa surveillance», ni «proposé des décisions relatives à des opérations réalisées par cette entreprise ou formuler un avis sur de telles décisions».

  • monq
    monq     

    Truc Muche de l'élysée réve de donner Areva à son ami Pro chose d'edf. c'est chose faite dans quelques semaines. Exit lauvergeon, la sherpa de Mitterrand et à moi les sous pour Pro chose. C'est honorable le métier de politicien. Enculette royale non républicaine et cie. Bonne année 2011 à nous tous et n'oubliez pas la vaseline.

Votre réponse
Postez un commentaire