En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le
Candidats à l'exil fiscal plus nombreux et aux profils variés
 

par Alexandre Boksenbaum-Granier PARIS (Reuters) - Les candidats français à l'exil fiscal se bousculent aux portes des agences immobilières...

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

20 opinions
  • bibolo
    bibolo     

    C'est une trés bonne idée,mais personnellement,j'opte pour une solution plus radicale,déjà appliquée par de nombreux pays dont l'algérie!...visa puis éventuellement possibilité de s'installer chez nous,seulement si votre profil intellectuel,professionnel ,moral ou financier peut apporter un plus à la France.Les autres restez pleurer misère chez vous ou secouez vous pour que les choses changent comme les français (d'un autre temps j'en conviens) l'ont fait aprés les deux guerres mondiales

  • Pierre 62
    Pierre 62     

    Le gouvernement français vous offrira une éducation civique qui vous apprendra à aimer votre pays, à le chérir et à y retourner. Pour certains en France, un français devient un être immoral en émigrant. Nous allons donc vous apprendre, vous les étrangers, à redevenir moraux. Nous vous inculquerons vos obligations civiques pour vous rendre votre dignité en retournant dans votre chère patrie bénie des dieux.

  • ldvinc35
    ldvinc35     

    Ils ont raison....en France il n'y a plus rien a espérer; les monarches ont confisqué tout idéal en France, pour les Français moyens il ne restent plus qu'a les regarder partir en attendant de nouvelles vagues d'immigration tant attendues par certains...une richesse pour la France....

  • BEBERT42
    BEBERT42     

    LES VISAS DE NOS AMIS ALGERIENS SERONT DONNES PLUS VITE ET ON COMPTE SUR EUX POUR RENFLOUER LA FRANCE.C'EST UNE CHANCE POUR LA FRANCE COMME DIT MELANCHON

  • extraluna
    extraluna     

    Pour LA FRANCE l'UMPS préfère une immigration africaine assistée, la Belgique,la Suisse,L'Angleterre acceptent une immigration Française fricquée...cherchez l'erreur ?...

  • cicitoyen
    cicitoyen     

    je suis entièrement d'accord avec vous (sans pour autant cautionner ces exilés fiscaux action permise par le manque de courage des politiques, soit dit en passant..) ; mais avant que les assistés ne touchent plus rien, les employés de tout secteur (ceux qui se lève tôt et pour plus de 35 h par semaine) seront saignés à blanc !!! car eux n'ont pas les moyens de faire appel à des experts comptables ou les moyens de s'exiler...

  • BJP34
    BJP34     

    Tristes tous ces départs mais combien inéluctables face à l'incompétence des "gouvernants" actuels !!!!!!

  • Pierre 62
    Pierre 62     

    Vous recevrez en France une éducation civique qui vous apprendra à aimer votre pays, à le chérir et à y retourner. Pour certains en France, un français devient un être immoral en émigrant. Nous allons donc vous apprendre, vous les étrangers, à redevenir moraux. Nous vous inculquerons vos obligations civiques pour vous rendre votre dignité en retournant dans votre chère patrie bénie des dieux.

  • Glochide
    Glochide     

    Ne rigolez pas de voir partir les riches . Un jour va venir où faudra bien baisser les allocs de toutes sortes fautes de riches pour les payer ! Ce jour là ce sera trop tard , les riches ne reviendront pas . Alors qui va payer les RSA , les MAE , les CMU les primes de Noël pour les chomeurs , les primes de rentrée scolaire , les primes à l'énergie ......? Peut-être que les assistés vont se partager entre eux ce qui va rester ...Un seul avantage , l'immigration sauvage diminuera car il n'y aura plus rien à prendre et les roms fouilleront des poches vides dans le métro .......

  • lesmenteursmenteurs
    lesmenteursmenteurs     

    Les députés rejettent la fiscalisation de leurs revenus non utilisés à des fins professionnelles------------------vendredi 13 juillet 2012 08:38-----------------
    La commission des finances de l'Assemblée nationale a rejeté un amendement du député de centre-droit Charles de Courson visant ___________à fiscaliser la partie de l'indemnité représentative des frais de mandat___________ (IRFM) qui n'est pas consacrée à des dépenses professionnelles._________________________________ Le rapporteur général Christian Eckert (PS) et le président de la commission Gilles Carrez (UMP) se sont prononcés contre l'amendement.-----------------------------------------------------
    Ce n'est pas vraiment ce qu'on appelle montrer l'exemple___________. Alors que le projet de loi de finances rectificative pour 2012 (PLFR 2012) prévoit 7,2 milliards d'impôts supplémentaires, dont plus de la moitié supportés par les ménages, ----------------------la commission des finances de l'Assemblée nationale a rejeté un amendement déposé par le députe Charles de Courson (groupe UDI, présidé par Jean-Louis Borloo) qui demandait la fiscalisation des revenus des députés non utilisés à des fins professionnelles.---------------------------------------- En d'autres termes, les députés, qui touchent l'indemnité représentative des frais de mandat______________ (IRFM), auraient pu être imposés sur le revenu pour la partie de l'IRFM _____________qui n'est pas consacrée _____________aux dépenses nécessaires ----------------------dans le cadre de leur mandat et qui ne sont pas remboursées ou prises en charge par l'Assemblée nationale.-----------------------------------------------
    « Différence de traitement »
    Charles de Courson, député de la Marne, a également plaidé pour la suppression d'un amendement adopté par le Sénat qui interdit à l'administration fiscale de contrôler « la conformité de l'utilisation de l'IRFM ». Le rapporteur général de la commission des finances, le député socialiste Christian Eckert, a opposé son avis défavorable à l'amendement, expliquant que « cet amendement est un amendement de principe, peu opérant et qui ne concerne au demeurant qu'une fraction réduite de l'indemnité perçue par les parlementaires. » Sa position a été soutenue par le président de la commission Gilles Carrez (UMP).------------------
    Le député de la Marne a ensuite interrogé le rapporteur général, demandant notamment s'il est « normal que tous les citoyens, lorsqu'ils perçoivent des indemnités devant couvrir des frais professionnels, doivent justifier l'existence de ces dépenses------------ alors que les parlementaires sont exonérés de cette obligation ». ------------------------Ce à quoi Christian Eckert a répondu :------------- « Cette différence de traitement, monsieur de Courson, est justifiée par le fait que l'IRFM est fixée par la loi. ------------------Son montant, qui évolue comme les rémunérations publiques, a été établi à partir des frais réels généralement engagés par les parlementaires. Il ne s'agit donc pas d'un système déclaratif qui justifierait la possibilité d'un contrôle par l'administration fiscale. »
    L'IRFM s'élève à 6.412 euros brut _________________et vient en complément_______________ de l'indemnité parlementaire de 7.100 euros brut.----------------------- La défiscalisation de l'IRFM ___________date d'un amendement déposé en 2002 par le sénateur socialiste Michel Charasse

Lire la suite des opinions (20)

Votre réponse
Postez un commentaire