Cahuzac, ministre brillant et pince-sans-rire

PORTRAIT - Souvent présenté comme l'un des meilleurs élèves du gouvernement, le ministre du Budget est aujourd'hui dans la tourmente. Portrait d'un ministre brillant.

Adrien Gindre
Adrien Gindre
Le 09/01/2013 à 6:13
Mis à jour le 09/01/2013 à 6:30

Depuis mai dernier, Jérôme Cahuzac est un ministre délégué au Budget brillant. Il est même cité par certains parmi les éventuels premier-ministrables. Ce spécialiste des questions financières, a été chargé par François Hollande aux côtés de Pierre Moscovici, de redresser les comptes publics, d'amener chacun des ministères à se serrer la ceinture. En somme de donner l'exemple. Retour sur son parcours.

>> A LIRE AUSSI - Fraude fiscale : Cahuzac salue l'ouverture de l'enquête

Sûr de lui, parfois cassant

Jérôme Cahuzac est un homme de dossiers, sûr de lui, parfois cassant, hautain pour certains ou pince-sans-rire. C'est un habitué des séances de nuit au Sénat ou à l'Assemblée, où il a fait ses armes en tant que député dès 1997, élu à 44 ans.

Un temps président de la commission des finances, respecté alors par la droite, il est élu en 2001 maire à Villeneuve-sur-Lot, dans le Lot-et-Garonne. Après avoir été un chirurgien esthétique réputé, il est devenu professionnel de la politique... et qui entend bien le rester.

Résultats élections européennes 2014
La question du jour

La France doit-elle livrer le 2e bateau Mistral à la Russie en 2015?