CAFÉ POLITIQUE. La petite "infidélité" de Hollande à Valérie Trierweiler

Comme chaque matin, bfmtv.com sélectionne pour vous le meilleur de l'information politique. Aujourd'hui Cambadélis et les alcooliques, Valls et les SDF, Hollande et les pigeons...

Tristan Berteloot
Le 24/10/2012 à 10:18
Mis à jour le 24/10/2012 à 11:40
Ségolène Royal et François Hollande, le 14 mai 2012, au Conseil national du PS (Bertrand Langlois - AFP)

Le tête à tête de François et Ségolène

François Hollande et son ancienne compagne Ségolène Royal se seraient récemment entretenus en tête à tête à l'Elysée, selon le site d'information Libération.fr Le chef de l'État et l'ancienne candidate socialiste à la présidentielle, qui participaient au dîner des "anciens collaborateurs de l'Elysée", se seraient éclipsés au court de la soirée pour rejoindre la salle des fêtes du château, pour un long entretien

La nouvelle compagne du président de la République n'était pas présente, raconte le quotidien. Valérie Trierweiler n'aurait sans doute pas goûté ce compliment, lâché par François Hollande, alors que Ségolène Royal s'éloignait : "vous avez vu comme elle est belle, Ségolène…"

Tolérance zéro

C'est ce qui s'appelle rapporter ses devoirs à la maison. Selon Le Canard Enchaîné, Manuel Valls aurait passé consigne à la police du XIe arrondissement de chasser les SDF présents aux abords de son domicile, situé près de la rue de la Roquette, à Bastille, où le ministre de l'Intérieur habite avec sa femme Anne Gravoin. Motif : celle-ci aurait été importunée par "un SDF éméché", et elle ne supporterait pas la présence de femmes roms "qui, depuis quelques temps, viennent mendier avec leurs bébés dans son quartier". "Madame Valls a été très choquée", peut-on lire dans l'hebdomadaire satirique, qui site un fonctionnaire de police.

Pas de Malt pour Cambadélis

Pourquoi une taxe sur la bière ? Parce que les caisses sont vides, donc "on va chercher partout où on peut des moyens de les remplir". La justification est simple. Elle est signée Jean-Christophe Cambadélis. Le député PS de Paris était l'invité lundi soir de StressPress et Radio campus. L'occasion pour lui de défendre une taxe impopulaire. "Ce n’est pas anormal de taxer les bières, on pourrait taxer aussi le vin, et ainsi de suite", a-t-il justifié. Et le Champagne ? "Vous savez très bien que c’est par la bière que commence l’alcoolisme, au moins un peu", répond le député de Paris, lui qui n'en boit pas : "Je bois du vin !"

Hollande au pays des pigeons

La rubrique politique des sites de jeu en ligne déborde déjà d'une multitude jeux flash inutilement conçus pour détendre les déçus de la politique. Après le Sarkothon, voici "Hollande au pays des pigeons : le jeu normal", dernier né de la catégorie où un François Hollande benêt évolue entre les déjections de pigeons pour tenter de récupérer des euros et augmenter les recettes de l'État. Malgré le clin d'œil au mouvement de protestation #geonpi, ces entrepreneurs réunis en collectif pour dénoncer la taxation des plus-values de cession des parts d'entreprise, le jeu n'a que très peu d'intérêt. Durée de vie : 1 minute. Note : 2/20.

Résultats élections européennes 2014
La question du jour

Etes-vous prêt à acheter certains médicaments hors des pharmacies ?