En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...

CAFÉ POLITIQUE - Le Pen préfère "Brigitte" à Depardieu

La présidente du FN Marine Le Pen
La présidente du FN Marine Le Pen - © DR

Chaque matin, BFMTV.com sélectionne pour vous le meilleur de l'information politique. Au menu aujourd'hui : la réponse anticipative des proches de Filippetti et le respect de Marine Le Pen pour Brigitte Bardot

Votre opinion

Postez un commentaire

  •  
  •  
8 opinions
  • Pauline,

    Bourdin a t-il besoin de remonter sa côte de popularité ??...un ministre de la culture absent pour les fêtes de Noël, franchement on s'en fiche!...par contre un Président et son 1er Ministre en vacances au mois d'Août à peine élu et en pleine crise du chômage, la il y a un gros problème !

  • pierre76,

    Vous n'aimez pas les femmes???

  • MICHKA,

    et tatabiro elle etait ou ? sur son ile aussi , c'est juste ici qu'elle disait

  • MICHKA,

    AH oui le pied gauche, et je reviens même en arriière pour y mettre le pied droit, bien entendu je suis droitier et lorsque je botte en touche comme disait le troodebaleur ou le rutbitmann, j'y vais avec, surprise du pied droit alors que l'on attendait l'autre piedellon

  • biendici,

    Si elle était à l'ile Maurice, elle aurait du y rester! A ses frais, cela va de soit.

  • Max 85,

    Et les journaleux n'ont que ça à nous offrir comme nouvelles? le journalisme n'est plus un métier,cela devient la rubrique des chiens écrasés d'antan

  • prob5763,

    Maître Collard a intérêt à bien assurer son pied droit parce que ce qu'il aura sous son pied gauche sera particulièrement visqueux et puant. Je ne comprends pas cette galanterie qui l'amène à limiter sa vindicte à Peillon ,et qu'il épargne la moukère qui dans le même débat est pourtant tout aussi malodorante et visqueuse.

  • prob5763,

    La recommandation du président Hollande demandant à ses ministres de rester à la niche pendant la trêve des confiseurs ne pouvait pas concerner Aurélie. Le président normal parlait pour ses ministres utiles, pas pour ceux qui ne sont là que par souci de discrimination positive ou pour respecter un quota.

Votre réponse
Postez un commentaire

  •  
  •