CAFÉ POLITIQUE - Mosco, Twitter, sa compagne et son chat

Comme chaque matin, BFMTV.com sélectionne pour vous le meilleur de l'information politique. Aujourd'hui, NKM est une "bobo de gauche", Duflot a Paris dans le collimateur, et Mosco répond à sa compagne sur Twitter.

Alexandra Gonzalez
Le 18/02/2013 à 10:27
Mis à jour le 18/02/2013 à 11:54
Pierre Moscovoci se laisse parfois aller à de petites confidences publiques sur Twitter. (Miguel Medina - AFP)

Duflot à Paris : ira ou n'ira pas ?

La ministre du Logement semble ne pas réussir à se décider sur sa candidature à la mairie de Paris. Dimanche, elle confiait au JDD que "rien n'est exclu", et qu'elle n'avait encore "pas pris de décision". 


Mais lundi, changement de ton. Interrogée sur France Info, Cécile Duflot s'est montrée presque agacée. "Cela fait un an que je réponds la même chose à cette question. La question ne se pose pas pour moi maintenant. Il y a des sujets plus urgents (...) Je suis une ministre en responsabilité et en action aujourd’hui."

Aurait-elle entendu le message de l'ancienne ministre Dominique Voynet ? Un peu plus tôt sur France 2, l'écologiste l'avait mise en garde. "Je pense qu'il ne faut pas courir trop deux lièvres à la fois !"

NKM est une "bobo de gauche"

Les aspirations parisiennes de Nathalie Kosciusko-Morizet pour succéder à Bertrand Delanoë font aussi réagir ses collègues politiques. Dimanche, Marine Le Pen a fait part de son point de vue acerbe. "C'est une bobo de gauche. (…) Cela correspond sûrement à une partie de l'électorat bobo mais cela ne correspond pas du tout à l'électorat populaire qui existe encore à Paris et qui est très éloigné de l'image qu'elle donne d'elle-même."

Le même jour, sur Canal +, Brice Hortefeux a lui appuyé sa candidature, faisant peu cas de l'autre candidate UMP, Rachida Dati, comme le note Le Lab. "Rachida Dati ? Je n’ai jamais eu à la laisser tomber car je l’ai rarement soutenue !"

Mosco, Twitter, sa compagne et son chat

La vie d'un ministre de l'Economie et des Finances est parfois faite de moments simples. Comme lorsqu'un après-midi, sa compagne s'inquiète de savoir si sa journée de travail est bientôt terminée. Là où cela devient plus cocasse, c'est quand cet échange se déroule… sur Twitter.

Ainsi, mardi, Marie-Charline Pacquot poste une photo de son chat alangui sur ses genoux, accompagnée de ce message : "Lecture de la journée, reste 20 pages, le chat fatigue… Et la loi bancaire, ça avance @PierreMoscovici ?" Ce à quoi le ministre lui répond peu de temps après "Séance terminée, on continue demain". Ne manque plus que la question "Et chérie, on dîne quoi ce soir ?"

Bonus : il faut croire que la jeune Marie-Charline, qui n'a que 23 ans, n'est pas de ceux qui verrouillent tout sur les réseaux sociaux. Son compte Facebook permet de voir une vingtaine de photos d'elle, de son chat, et de son compagnon.

Élections

Les résultats dans votre ville

La question du jour

Comprenez-vous que la mairie du 6e arrondissement à Paris veuille "évincer systématiquement" les Roms?