En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le
Aujourd'hui président de l'UMP, Jean-François Copé en était alors secrétaire général au moment de "l'affaire Bygmalion", entre janvier et juin 2012.
 

Après son désaveu face au FN aux européennes, l'affaire Bygmalion a fait plonger l'UMP dans la crise. Retour sur les péripéties de ce scandale qui trouve sa source dans la campagne de Nicolas Sarkozy en 2012.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

2 opinions
  • Franck04
    Franck04     

    Lorsque l'UMP utilise des stratagèmes financiers pour financer une campagne au dela des sommes permisent, elle influe déloyalement et illégalement sur le principe d'une élection démocratique basée sur le choix des idees, et non pas sur la puissance publicitaire de l'argent. C'est une fraude a la souverainetè populaire , L'UMP n'est pas un parti rèpublicain.

  • boris2749
    boris2749     

    Copé sera-t-il capable de demander sa démission ?

Votre réponse
Postez un commentaire