En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le
Dominique Bussereau, invité sur RMC, a évoqué la réforme du permis de conduire qu'il mène
 

Dominique Bussereau, invité de Jean-Jacques Bourdin, a présenté la réforme du permis de conduire qui va être finalisée prochainement.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

22 opinions
  • mono
    mono     

    Depuis 20 ans les pouvoirs publics délèguent aux enseignants de la conduite la responsabilité de mettre en circulation des jeunes conducteurs de 16 ans en conduites accompagnées après une formation d'environ 20 à 25 heures de conduite.
    Les professionnels de la conduite font l'objet depuis plus de 15 ans de contrôles concernant leur pédagogie. Ces professionnels ne s’engagent pas à la légère lorsqu’ils prennent la décision de confier aux accompagnateurs des jeunes qui dés lors vont conduire un véhicule sans doubles commandes.
    Ces jeunes conducteurs vont effectuer plusieurs milliers de km sans le moindre pépin et assumer pleinement leurs responsabilités.

    Pourquoi à l'issue d'une année de conduite ces jeunes, leurs parents et même les enseignants de la conduite sont ils désavoués par le jugement sans appel d'un inspecteur qui forge sa décision sur des formalismes administratifs résultants d’un permis intellectuel qui ne prend même pas en compte l’historique de formation ni l’avis du formateur.

    Dans une formation standard une moitié de la formation est destinée à apprendre à conduire et une moitié à mettre le candidat en condition d'affronter le jugement d'un inspecteur.
    Il est regrettable de dispenser des heures inutiles qui seraient certainement mieux employées à apprendre des notions de conduite défensive (conduite en situation de danger avéré et réactions correspondantes).

    Les inspecteurs deviendraient des contrôleurs de la pérennisation des connaissances du conducteur via un suivi décennal.
    Il existe une taxe d’apprentissage destinée à financer en partie les établissements professionnels alors pourquoi pas une taxe minime sur les bénéfices des principaux acteurs du monde automobile (pétroliers, assureurs, constructeurs auto, etc….) cette contribution semblerait un juste retour financier vers les utilisateurs et futurs conducteurs.

  • monitrice
    monitrice     

    entre le probleme des places d'examen, la subjectivite de l'inspecteur, toutes les reformes prévues, tout cela nous mine le moral, nous pollue l'esprit, oui, je dis nous avons besoin de serénité pour travailler

  • Poitevin
    Poitevin     

    Bussereau : "La réforme du permis va décoiffer"...
    Sacré Bussereau, le sens de la formule !!! Connaissant le desert pileux du crane du Ministre sa réforme risque d'être un peu tirée par les cheveux !

  • dkb
    dkb     

    SAns compter que , finalement, l'examen au permis de conduire est inéquitable, selon qu'on le passe à Paris, Lille ou Bordeaux ou a pétaouchnok les deux églises.
    PAsser son permis sur Lille est certes plus difficile que de le passer à Hazebrouck !
    Effectivement, on devrait être beaucoup moins tolérant envers ceux qui commettent des infractions graves (excès de vitesse, boisson, drogue et tout le toutim), peut être commencer à penser à brider les voitures (pourquoi faire des voitures qui peuvent être poussées à 200 à l'heure alors que la vitesse maxi est de 130 sur autoroute, par temps sec et ensoleillé...?) et rappeler plus régulièrement, sur certains axes, la limite de vitesse autorisée.
    La prévention ne passe pas que par les films bidons contre l'alcool au volant ; c'est l'affaire de tous;

  • Oui
    Oui     

    et oui certains inspecteurs "tombent" si bas...

  • dkb
    dkb     

    malheureusement, rappelons que 50 % des candidats qui passent le permis le ratent la première fois et pas toujours pour de bonnes raisons! J'en sais quelque chose, puisque j'ai raté mon permis le mois dernier : l'inspecteur somnolait à coté de moi, lorsqu'il s'est réveillé il a eu peur que je monte sur une bordure (alors que j'étais quasi à l'arrêt entrain de croiser des automobilistes). Ma mono n'a pas compris et moi je me suis prise une grosse tape sur la main. On (un inspecteur) a dit à l'auto école de signaler ce comportement (récurrent) auprès du chef, mais les autos écoles ont peur des représailles sur leurs élèves... A coté de cela, ma mono m'a dit que d'autres personnes avait mal conduit et avaient obtenu le permis sans soucis...
    Je pense que l'inspecteur avait décidé de ne pas me le donner avant même que je ne touche le volant...Il faudrait vraiment réformer aussi de ce coté là... (ces gens ont tout pouvoir sur l'examen, ce n'est pas normal, d'autant plus que certains ne sont vraiment pas objectifs).

  • charlydu 37
    charlydu 37     

    les gens se foutent des auto ecoles nous verons le nombre de morts quand les petits fonctionnaires nous aurons fait disparaitre. les pouvoirs ne dusent pas de combient sont leurs salaireset nous les auto ecoles nous coulons a cause de reformes idiotes. il faudrait exonerer de charge et de TVA les auto ecole et pouvoir etre detaxe du gazoil voici de vraies reformes pour que cela coute moin cher. ecoute les besoins de tous avant de reformer.

  • Woodie
    Woodie     

    Je suis monitrice auto école depuis bientôt 2 ans et je vous avoue que déjà mon idée utopiste du métier qui touche à la sécurité routiére s'envole...
    Je souhaiterais que vous M.Bussereau montiez une fois en voiture avec un moniteur pour voir quel est notre métier et suivez un inspecteur pour voir quel niveau est demandé... Un permis trop cher ?! Pas étonnant on demande aux jeunes qui ont environ 30 ou 40h de conduite d'avoir le niveau de quelqu'un qui a dix ans de permis (je parle pour gérer les situations délicates et non pour la connaissance du code bien évidemment...). Nous on s'adapte, et face à nos nouveaux jeunes, plutôt assistés, il en faut des heures pour qu'ils soient autonome...Et puis autre petit détail regardé le pris du carburant à la pompe ! Je vous rappel que les voitures ne boivent pas de l'eau...
    Quand aux codes... L'éducation nationale a déjà une mission pour la sécurité routiére, cela s'appel l'ASSR. Prenez un jeune qui vient pour la première fois au leçon de code ayant obtenu avec brio sont ASSR et noter le nombre de fautes qu'il va faire... Alors la sécurité routiére est elle le métier des enseignants? Alors à quoi je sert...? Qu'est ce que le BEPECASER ? Merci de me renseigner car j'avoue je ne sais plus trop....
    Arrétez de perdre du temps à parler de choses que vous ne connaissez pas venez discuter avec les gens qui connaissent cette univers et vous verrez qu'il existe d'autres solutions, autant applicable et plus adaptées à la situation...

  • monitrice
    monitrice     

    Tout à fait d'accord l'affichage du taux de réussite ne reglera pas le problème des places pour les candidats LA PREUVE : certains élèves savent qu'ils ne sont pas prêts pour se présenter mais estiment avoir droit à LEUR PLACE parce qu'ils ont pris par exemple 30 ou 40 heures. J'ai des collègues qui travaillent dans des cités et ils ont 20% de taux de réussite au code.

  • Youpee
    Youpee     

    Tout à fait d'accord avec vous FJR1300. Le décalage aujourd'hui entre les énarques technocrates et le peuple "d'en bas" est devenu absolument abyssal et vomitif ! Ces gens là n'ont plus aucune idée de l'incroyable difficulté des gens à se déplacer pour simplement assurer leur subsistance quotidienne par le travail (je parle des personnes qui n'ont encore jamais obtenu leur permis.. pas ceux qui ont perdu leurs points !!). J'ai vécu 2 ans en Californie où là bas le permis coûte 15 $.. Oui vous avez bien lu : 15 $ ! Vous allez le passer le lundi.. si vous échouez, vous y retournez le mardi..si vous échouez..vous y retournez le mercredi etc.. ainsi de suite jusqu'à ce que vous l'obteniez.. Mais l'Etat de Californie est sans doute 1000 fois plus pragmatique que l'Etat français et a ceci de fantastique, c'est qu'ils ne souffre pas du syndrome de la technocratie la plus lourde au monde: la technocratie administrative française ..où un code qui est devenu obsolète car tellement compliqué, est payé au poids de l'Or (souvent plus de 1000€), avec des temps d'attente inimaginables ! Cela nous donne les situations qu'on connaît : Conduite sans permis, prises de risques, sanctions etc.. Les abrutis qui nous gouvernent montrent encore toute l'étendue de leurs "talents" d'incapables !.. Il est vrai qu'il y a longtemps que les américains ont compris qu'un permis de conduire servait avant tout à travailler et à faire vivre sa famille. C'est pour cela qu'il ont mis en place un programme de prévention beaucoup plus important notamment auprès des jeunes. Mais les sanctions (en particulier contre l'alcoolisme) sont terribles !! Jusqu'à 10 ans d'interdiction de conduire avec obligations de soins..contrôlée ! Méditez un peu là dessus hommes politiques français !

Lire la suite des opinions (22)

Votre réponse
Postez un commentaire