En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Le président français François Hollande serre la main de son homologue béninois Thomas Boni Yayi à son arrivée au palais présidentiel de l'Élysée le 8 février 2016
 

Tandis que les violences causés par la décision controversée du président Pierre Nkurunziza de briguer un troisième mandat ont coûté la vie à 400 civils,  conduisant à l'exode de plus de 23.000 autres, François Hollande et son homologue béninois appellent à la fin des violences au Burundi.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

4 opinions
  • Glochide
    Glochide     

    Pépère s'occupe de tous les pays !! Rien ne lui échappe sur cette planète !!! Décidément il est irremplaçable et en 2017 le monde va perdre un de ses meilleurs dirigeants .......

  • hephaistos
    hephaistos     

    François maître du monde libre donne ses directives..

  • ricle
    ricle     

    "...mobilisation pour lutter contre les groupes terroristes en Afrique de l’Ouest" ? Alors que Boko Haram vient d'assassiner 85 personnes à Maiduguri (à 150km de l'importante base militaire française de D'jamena) sans aucune résistance des français ni avant ni après !

  • 
         

    L'appelant hexagonal ... appelle ... ;-)

Votre réponse
Postez un commentaire