En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le
Les gagnants, les perdants, du budget 2013
 

Le budget 2013 sera présenté en Conseil des ministres vendredi. Alors qu’un vent d’austérité souffle sur la France et l’Europe, l’heure n’est pas à la dépense. Tout le monde ou presque, même Bercy, devra contribuer à l’effort.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

12 opinions
  • Michel Polak
    Michel Polak     

    Traité européen
    Quatre organisations syndicales réaffirment leur opposition au texte

    Communiqué commun CGT, FSU, Solidaires, UNEF
    vendredi 21 septembre 2012

    Les organisations CGT, FSU, Solidaires et UNEF réaffirment ensemble leur opposition à la ratification du Traité européen sur la stabilité, la coordination et la gouvernance qu’elles jugent économiquement inefficace et socialement injuste.

    Si ce Traité devait être ratifié, il institutionnaliserait de fait l’austérité et enfoncerait les Etats dans une crise durable. Ce Traité pèserait de manière négative sur leurs politiques et leurs programmations budgétaires. Il aurait des conséquences lourdes sur l’emploi, le pouvoir d’achat, les services publics... pour l’ensemble des salariés, des jeunes, des retraités et privés d’emploi, et particulièrement pour les femmes.

    Le Traité continuerait et accentuerait la logique des indicateurs absurdes hérités du Pacte de stabilité et de croissance de 1997 (limitation à 3% du déficit et 60% de la dette) sans tenir compte des cycles économiques et de la crise actuelle.

    L’austérité n’est pas la solution face à la crise. Il faut sortir de la logique de réduction des dépenses publiques et trouver de nouvelles recettes pour des investissements productifs et socialement utiles. L’alternative à ce TSCG repose donc notamment sur la redistribution des richesses et une réforme fiscale d’ampleur.

    A l’opposé de ce Traité, l’Europe a besoin d’une nouvelle politique économique et sociale, créatrice d’emplois de qualité et favorisant le pouvoir d’achat. Une Europe fondée sur la démocratie, les solidarités, la justice sociale et le souci de la transition écologique.

    Aucun débat démocratique n’a eu lieu avec les citoyens.

    Les organisations CGT, FSU, Solidaires, UNEF demandent aux parlementaires de ne pas voter ce Traité.

    Elles poursuivront la campagne, et notamment celle initiée par le Collectif audit citoyen de la dette, pour alerter et mobiliser sur les dangers de ce Traité et porter d’autres alternatives.

    Le 21 septembre 2012

  • mirabelle
    mirabelle     

    les gagnants nos ministres et leurs familles femmes embauché dans leurs ministères et les perdants les ouvriers les petits gens avec un salaires de misère et nos retraité handicapé avec une pension et retraites de misères et tous les francais

  • herodote
    herodote     

    oui mais cette particularité existe depuis 10 ans et c'est la droite qui l'a mise en place

  • jomjomjom
    jomjomjom     

    LA REVOLUTION EN DIRECT : LES ESPAGNOLS ASSIègent LEUR PARLEMENT !!!
    http://www.rtve.es/noticias/directo2/

  • mirabelle
    mirabelle     

    quand ont vois que nos députés ou sénateurs ont voté une loi pour que le QATAR ne paye aucun impots la FRANCE est un paradi fiscal pour le QUATAR

  • mirabelle
    mirabelle     

    savez vous que le qatar ne paye pas d'impots ni d'impots sur la richesse nos chers députés ou sénateurs ont voté cette loi pour le qatar la FRANCE est un paradis fiscal

  • renelataupe
    renelataupe     

    Il y a au moins 6 ministeres qui font double voire triple emploi avec d'autres ou ne servent tout simplement à rien.et dont la disparition serait d'abord une économie et ensuite une simplification administratives
    Cherchez bien.............

  • keops
    keops     

    budget 2013 et comment accélérer la chute de la france plus rapidement

  • Joff
    Joff     

    Ils vons supprimer les croissants le matin au petit-déjeuner ministériel, mais ils vont continuer à gaspiller allègrement l'argent des impôts des riches et moins riches pour financer une fonction publique tentaculaire, des commissions, sous-commissions et collectivité territoriales pléthoriques et des incitations démagogiques à l'assistanat, tout cela afin d'être réélus.

  • keops
    keops     

    sondages après le 28 septembre - 40 % de plus il restera 10 % de favorables car il y a aura encore touS les assistes de l immigration islamiste qui seront avec

Lire la suite des opinions (12)

Votre réponse
Postez un commentaire