En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le
Bruno Le Roux ne regrette pas l'implication de la France au Mali malgré la situation en Algérie.
 

Invité de BFMTV-RMC ce jeudi, Bruno Le Roux, président du groupe socialiste à l'Assemblée, estime que la France mène un combat juste, et demande à l'Europe de se joindre rapidement à elle.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

26 opinions
  • passo
    passo     

    entièrement d'accord@ cimag!

  • passo
    passo     

    ah oui!!! je me disais aussi!!! chef de guerre, c'est un peu trop fort! pour quelqu'un que se fait balader par 2 femmes hystériques!

  • lion
    lion     

    quel combat pour attraper quelque voleur de mouton et trafiquant de cigarette des individus impuissants qui maltraites les femmes , ils sont fort ces socialistes ,

  • HeyBaal
    HeyBaal     

    Ah parce qu'à contrario vous pensez que ça ne prend qu'une semaine pour se concerter et trouver un accord avec nos partenaires européens ? La guerre impose son agenda.

  • HeyBaal
    HeyBaal     

    Dit-il, le AK47 à la main. Vous nous enverrez les vidéos de vos exploits, hein.

  • HeyBaal
    HeyBaal     

    Combien a couté la libération de l'Europe aux américains, aux côtés des communistes ? Ca vous manque de pas parler Allemand ?

  • HeyBaal
    HeyBaal     

    Développez ?

  • HeyBaal
    HeyBaal     

    Sarkozy n'a pas eu besoin que ses conseillers en image le poussent à intervenir en Libye pour envoyer nos bombardiers, au nez et à la barde des russes. Ni pour organiser le G20. Ni pour diriger l'Europe. Hollande s'est retrouvé devant un fait accompli, et une décision que n'importe qui d'autre aurait pris à sa place. Quel est le mérite ? Aucun. Ceci dit il fallait le faire, soit. La droite a la dignité de ne pas y voir un prétexte pour lancer de basses critiques comme le faisait la gauche, mais au contraire de démontrer son soutien à nos soldats et à un pays ami. A mon avis vous avez un peu trop lu "chef de guerre", vous finissez par y croire.

  • HeyBaal
    HeyBaal     

    Oui, les maliens ne s'y attendaient pas. Les mêmes qui sautent dans tous les sens parce qu'on leur a dit qu'il fallait le faire. Les mêmes qui demandent à ce que tous les enfants nés le jour de la mort d'un soldat portent son nom. Les mêmes qui, s'ils arrivent à économiser plus de nourriture qu'ils en ont besoin, vont manger à s'en rendre malade plutôt que de la garder en cas de coup durs. Ces gens sont de grands gamins. Alors le fait qu'ils ne conçoivent pas le danger ne prouve pas grand chose. De plus il est quand même plus simple d'intervenir quand les troupes sont en mouvement avant d'atteindre leur objectif, que de devoir faire des frappes chirurgicales au milieu des agglomérations. Bref, on refera pas l'histoire, mais affirmer qu'on avait le temps c'est un peu trop facile.

  • HeyBaal
    HeyBaal     

    Normalement on dit chef des armées, mais ses conseillers en communication HEU je veux dire les journalistes français, estiment que chef de guerre ça lui donne 30cm, des épaules et une paire de roubignoles en plus.

Lire la suite des opinions (26)

Votre réponse
Postez un commentaire